Adieu Christine Nifasha

Posté par patricksota le 20 décembre 2010

La mort inopinée de Christine Nifasha, arbitre international, nous a foudroyés !

Terrible nouvelle tombée comme la foudre ! Véritable coup de tonnerre dans les milieux footballistiques burundais. Disparition tragique d’une charmante et brillante demoiselle qui était pleine d’avenir.

Arbitre international, elle l’était à part entière. A 28 ans, Christine était sans coup férir sur une trajectoire ascendante. Et le Burundi pouvait se sentir fier d’avoir une féale ambassadrice lors des matchs internationaux. Quand elle officiait, l’on parlait d’une bonne prestation du trio arbitral féminin et burundais sous la houlette de la défunte Nifasha. Quelle perte inestimable !

Christine Nifasha est morte sur le terrain du Stade Prince Louis Rwagasore jeudi le 09 décembre 2010 vers 17 heures. Alors qu’elle s’entraînait avec ses collègues, ce fut un choc indescriptible de la voir tomber subitement. Le temps de l’évacuer en catastrophe à l’hôpital, son sort était déjà scellé ! Pas moyen de la sauver ! Il faudrait croire qu’elle aurait été victime d’un arrêt cardiaque. A l’image de Hakizimana Jean dit Ya Jean, défenseur d’Inter Star, mort dans les mêmes circonstances il y a deux ans. Décidément !

Personnellement, j’appréciais sa façon d’officier lors des grands chocs nationaux. Errare humanum est disent les latinistes, personne n’est infaillible. A fortiori une demoiselle comme Christine qui avait encore des étapes à franchir vu son jeune âge. Il lui arrivait de commettre de légères bévues susceptibles de tromper la vigilance de n’importe quel arbitre. C’est humain. Mais franchement, toute personne de bonne foi doit reconnaître qu’elle officiait mieux que beaucoup d’arbitres hommes. C’est une réalité qui crève les yeux. Osons le dire. Sincérité et fair-play obligent !

Qui plus est, Christine venait de terminer ses études supérieures à l’Université Lumière de Bujumbura (ULB). Option : sciences de la communication. Et prestait déjà pour une radio de la place. C’est vous dire qu’elle nous quitte avec un bon bagage intellectuel. En dehors des brevets qu’elle ne cessait de rafler comme arbitre international, le pays pouvait compter sur elle dans d’autres domaines. Polyvalente fille. Elle avait parfaitement compris que sport, culture et science se mêlent dans des ramifications que nul ne peut démêler. Christine frisait l’érudition.

Au moment où je couche ces lignes sur papier, sa mort m’habite toujours… C’est triste de voir partir une valeur sûre comme Christine. Mort qui laisse à beaucoup des stigmates indélébiles. Nifasha était dans la fleur de l’âge. Pour elle, la vie au sens professionnel du terme ne faisait que commencer. Le destin nous l’arrache violemment et prématurément ! Mais, personne ne va à son encontre. Il faut l’accepter ainsi. Tout un chacun va vers là. Tous et sans exception ! A tout moment, le glas peut sonner pour ceux qui n’ont pas encore rendu l’âme. Préparons-nous comme les stoïciens !

La Commission Médicale de la FFB est interpellée pour jouer pleinement son rôle. Pas de figuration Silvouplaît ! Une Commission qui n’existe que de nom ! A quoi sert-elle ? Nous lui demanderions de suivre au jour le jour les joueurs et les arbitres affiliés à la FFB. Un bilan de santé s’avère plus que nécessaire. Et devrait avoir un caractère obligatoire. Ne folâtrons pas avec la santé ! Tout arbitre ou tout joueur qui ferait fi de ce bilan s’exposerait à des sanctions draconiennes allant jusqu’à la radiation. Parons au plus pressé pour diminuer les risques d’une telle et horrible mésaventure : mort inopinée sur terrain. Deux patriotes sont déjà partis : Jean Hakizimana et Christine Nifasha. Il ne faudrait pas que la liste s’allonge !

Adieu Christine ! Jamais nous ne t’oublierons ! Que la terre te soit légère et paix à ton âme !

patricksota.jpg

Patrick Sota

patricksota.unblog.fr

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Finale de la CECAFA Challenge Cup 2010

Posté par patricksota le 20 décembre 2010

La finale a opposé la Tanzanie à la Côte d’Ivoire et c’est la Tanzanie qui a eu raison de la Côte d’Ivoire par la plus petite des marges : un but à zéro (1-0).

Les ivoiriens qui avaient bâclé leur premier match face au Rwanda ont pu arriver en finale. Chapeau ! Pas mal pour une première participation dans le dit tournoi.

La Tanzanie a remporté la coupe parce que jouant chez elle, et ce grâce à l’appui de son public. Ce n’est pourtant pas elle qui a fait montre d’un meilleur jeu. D’ailleurs, la Côte d’Ivoire a inscrit un but refusé par l’arbitre et qui a suscité pas mal de protestations. Mais bon, que voulez-vous ? L’arbitre peut voir les choses autrement, et sa décision est irrévocable.

 

patricksota.jpg

Patrick Sota

patricksota.unblog.fr

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Les demi-finales de la CECAFA Challenge Cup 2010

Posté par patricksota le 20 décembre 2010

La CECAFA Challenge Cup 2010 va bientôt prendre fin. Les demi-finales ont opposé l’Ouganda à la Tanzanie et victoire de la Tanzanie (pays hôte) sur tirs au but. Le temps réglementaire a vu les deux équipes faire match nul (0-0). La Tanzanie a transformé ses cinq premiers essais, alors que l’Ouganda a inscrit quatre tirs au but. C’est donc la Tanzanie qui disputera la finale de la dite compétition.
Autre demi-finale : la Côte d’Ivoire a battu l’Ethiopie par la plus petite des marges : 1-0 et va en finale.

patricksota.jpg

Patrick Sota

patricksota.unblog.fr

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Suite de la CECAFA Challenge Cup 2010

Posté par patricksota le 10 décembre 2010

Suite des quarts de finale:

Ouganda-Zanzibar : 2-2  Tirs au but : Ouganda : 5 et Zanzibar : 3

L’Ouganda est qualifié pour les demi-finales

Rwanda-Tanzanie : 0-1     La Tanzanie est qualifiée pour les demi-finales

Les matchs opposeront la Tanzanie à l’Ouganda et la Côte d’Ivoire à l’Ethiopie

 

patricksota.jpg

Patrick Sota

patricksota.unblog.fr

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

La CECAFA Challenge Cup 2010 continue sans nous

Posté par patricksota le 8 décembre 2010

La CECAFA Challenge CUP 2010 continue sans nous

     Hier mardi le 07 décembre 2010 ont eu lieu en Tanzanie les deux premiers matchs comptant pour les quarts de finale de cette CECAFA Challenge Cup.

    Côte d’Ivoire – Malawi : 1- 0

    Ethiopie – Zambie : 2-1

   Sont déjà qualifiées pour les demi-finales : la Côte d’Ivoire et l’Ethiopie. Cette dernière a surpris plus d’un vu qu’elle s’est qualifée sur le fil en devançant le Burundi de deux buts (goal average lié à la meilleure attaque) lors du premier tour. Les ivoiriens, quant à eux, avaient mal commencé en s’inclinant devant les rwandais lors de leur premier match. Mais ont pu finir premiers de leur groupe avec 6 points sur 9. Là, ils restent sur une trajectoire ascendante en obtenant leur billet pour les demi-finales. Chapeau ! Du reste, ces Eléphants ont un jeu plaisant, ouvert, aéré, limpide et spectaculaire. A mes yeux, ce sont eux qui méritent la coupe. Attendons la suite de la compétition pour faire des analyses plus approfondies.

    Nous attendons les derniers matchs de ces quarts de finale prévus ce mercredi 08 décembre 2010, respectivement entre l’Ouganda et le Zanzibar, la Tanzanie (pays hôte) et le Rwanda. Et ce, pour connaître les deux autres pays qualifiés pour disputer les demi-finales. A suivre…

 

patricksota.jpg                                                                                          

 

 

Patrick Sota

                                                                                        patricksota.unblog.fr

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Le pugilat entre Rugambarara et Nsekera agite les milieux sportifs de Bujumbura

Posté par patricksota le 7 décembre 2010

          Des estocades : Nsekera attaque et Rugambarara essaye d’esquiver

           Tout part du transfert de l’international burundais Mohamed Tchité, ancien joueur de Prince Louis FC du Burundi, vers le Racing Santander d’Espagne. Mohamed Tchité quitte Prince Louis lors de la saison 2002-2003 pour aller servir Mukura Victor Sport du Rwanda. En 2003, il est convoité par le Standard de Liège de Belgique qu’il sert jusqu’en 2006. De 2006 à 2007, il joue pour Anderlecht. De 2007 à 2010, le Racing Santander d’Espagne l’achète et l’aligne dans ses rangs.

           Avant d’aller en Europe, Mohamed Tchité jouait pour Prince Louis FC comme nous venons de le mentionner ci-haut. Les dirigeants de Prince Louis affirment qu’il a toujours évolué dans les rangs de leur équipe depuis les divisions inférieures jusqu’à la formation senior. Archifaux rétorquent les responsables de Solidarité Football Club, équipe jouant actuellement en deuxième division. Le conflit entre les deux clubs part de là. Et la Fédération de Football du Burundi (FFB) prend fait et cause pour Solidarité FC en exigeant de Prince Louis la part due à Solidarité FC dans le dit transfert de Tchité vers Santander, soit 10% du montant total. Car, les clubs formateurs à la base ont droit à 10% sur la somme totale obtenue par l’équipe ayant transféré le joueur vers l’extérieur.

        Dans le cas d’espèce et vous l’avez compris, il s’agit de Prince Louis qui, selon la FFB, doit donner 10% de 103.125 euros à Solidarité FC. Ce montant de 103.125 euros est la valeur monétaire du dit transfert d’après les informations fournies par la Présidente de la FFB dans sa lettre (FFB/328/2010) datant du 01 novembre 2010 et adressée au Président de Prince Louis. En substance, Lydia Nsekera affirme que Prince Louis a déjà obtenu du Racing Santander depuis le 25 mars 2010 un montant de 79.375 euros à titre de contribution de solidarité sur la somme totale du dit transfert équivalant, rappelons-le, à 103.125 euros. Et exige à Prince Louis de donner à Solidarité FC 10% de 79.375 euros ou l’équivalant en francs bu au taux du jour endéans 10 jours, soit avant le 12 novembre 2010 à 16 heures. En termes clairs, il s’agit de payer à Solidarité FC une somme de 7938 euros avant la date butoir susmentionnée. En outre, Nsekera donne comme ordre à Prince Louis le dépôt du bordereau de versement de cette somme à la FFB chez le Secrétaire Exécutif avec accusé de réception. En retranchant 79.375 euros sur 103.125 euros, il reste 23.750 euros. Là aussi, martèle Nsekera, Solidarité FC doit avoir 10 % de 23.750 euros, soit 2375 euros. Somme payable, cette fois-ci, avant le 15 février 2011.

    Dans cette lettre, Nsekera menace de suspendre Prince Louis du Championnat National Ligue A à partir du 12 novembre 2010 à 17 heures si la somme de 7938 euros n’est pas versée à Solidarité FC. Injonction claire comme le jour !

     Le Docteur Alphonse Rugambarara, Président de Prince Louis FC, répond à la Présidente de la FFB le 3 novembre 2010, lettre 017/PLFC/2010. En résumé, il rappelle à Nsekera que la FIFA s’est déjà saisie de ce dossier à travers une correspondance datant du 21 mai 2010 et adressée à la FFB et au club de Prince Louis. Cette lettre demandait au Racing Santander d’Espagne de payer la contribution de solidarité au(x) club(s) burundais ayant le droit de l’obtenir. Et ce, à la seule condition de fournir des preuves matérielles attestant que Mohamed Tchité a joué pour eux. Prince Louis l’a fait d’après les dires de Rugambarara contenus dans cette lettre. D’où le payement d’une somme non précisée dans cette correspondance. Montant venant de Santander pour Prince Louis. Le Président de Prince Louis conteste l’information fournie par Nsekera et ayant trait à la somme de 103.125 euros relative au transfert de Mohamed Tchité. Faux dit-il, ce montant n’est pas conforme à la réalité !

    Cela étant et pour éviter que Prince Louis FC soit sanctionné par la FFB, le Docteur Alphonse Rugambarara accepte de payer les 10% de 103.125 euros pour solde de tout compte à condition que la FFB et le club de Solidarité clôturent ce dossier aux griefs suspensifs traînant depuis un bon bout de temps. Plus de trois ans précise Rugambarara ! Et tient aussi à ce que La FIFA, le Racing Santander et son avocat Maître Luc Mission soient tenus pour informés. Signalons que Rugambarara ne donne aucun délai de payement parce que, nous a-t-il affirmé, un tel montant ne se ramasse pas dans la rue ! Et que cette somme doit provenir du Racing Santander. A partir de là, il pourra donner les délais et les modalités pratiques de payement de ce montant, laisse-t-il entendre. Et ce, de commun accord avec les responsables de Solidarité FC. La patience est la vertu des sages conclut-il, que la FFB accepte de lui accorder un délai supplémentaire pour qu’il honore ses engagements. Ici, il est important de dire que le Docteur Rugambarara exigera que cette somme lui soit remboursée s’il obtient gain de cause de la part de la FIFA à l’issue du verdict final. C’est ce qu’il nous a fait comprendre dans des propos tout à fait  limpides.

     Dans cette lettre, Rugambarara s’insurge contre le fait de sanctionner son équipe pour des raisons non inscrites dans le règlement du Championnat National 2010-2011. Surtout que, renchérit-il, ce dossier vieux de plus de trois ans est purement administratif et non sportif .

     Nsekera, dame de fer connue pour ses prises de position inébranlables, ne l’a pas entendu de cette oreille. Le 12 novembre 2010 à 16 heures, Prince Louis FC n’a pas versé la somme de 7938 euros exigée par Nsekera. Et a donc écopé d’un forfait lors de son match contre Royal FC de Muramvya samedi le 13 novembre à 15 heures à Muramvya. Match comptant pour la troisième journée de la phase aller (saison 2010-2011). Et écope aussi d’une suspension pour le Championnat National en cours si cette somme exigée n’est pas donnée à Solidarité FC. Notez que cette sanction infligée à Prince Louis est tombée vendredi le 12 novembre 2010. Les dirigeants de Prince Louis affirment que le carburant pour se rendre à Muramvya leur a été donné par la FFB. Alors que celle-ci savait pertinemment que cette sanction les attendait au tournant ! Pourquoi avoir dépensé cet argent pour rien s’interrogent-ils ?  

    Nos commentaires

    D’emblée, nous voulons mettre les points sur les i dès le départ pour éviter toute confusion. Ou une mauvaise interprétation de nos propos. Arc-en-Ciel n’a pas à prendre fait et cause pour l’une ou l’autre partie. Ce qui, du reste, est contraire à la déontologie professionnelle régissant notre métier. Nous le savons.

    Nous vous apprenons aussi que Prince Louis FC a déjà fourni à Arc-en-Ciel les indices de ce qu’il appelle «  son innocence dans cette affaire ».

     Les éléments matériels venant de Solidarité FC sont attendus incessamment. Et, Monsieur Evariste Nduwayo, Président du dit Club nous les a promis pour tirer les choses au clair. Sans oublier le vieux Sylvestre Bwanabete, fondateur de Solidarité FC. Nous lui vouons un immense respect pour son rôle actif dans l’encadrement des joueurs burundais dès le bas âge. Nous saisissons cette opportunité pour demander à toute autre personne ayant vu Mohamed Tchité prester dans Solidarité FC de nous livrer son témoignage. Entendez par là ses ex coéquipiers, les arbitres ayant officié les rencontres qu’il a livrées dans cette équipe, etc. Bien entendu qu’il faut mentionner aussi les années qu’il a passées dans Solidarité FC. Bref, des renseignements précis donnant un sacré coup de projecteur dans ce conflit. 

     Comprenez donc que nous ne pouvons pas entrer en détails sur le fond de cette affaire tant que les deux parties n’auront pas fourni leurs versions des faits. Question d’honnêteté me semble-t-il.

    Cependant, des interrogations nous habitent. Pourquoi ne pas permettre aux responsables des deux équipes, en l’occurrence Prince Louis et Solidarité, de dialoguer pour trouver un compromis voire une solution à l’amiable ? Dans ces conditions, la FFB jouerait le rôle d’arbitre en amenant les deux parties à s’entendre sur une table de négociation. Cette voie a-t-elle été privilégiée avant de passer aux sanctions ? A la FFB de nous le dire.

   Qui plus est, cette affaire se trouve entre les mains de la FIFA, instance suprême du football mondial. Ceci est confirmé par des documents authentiques en notre possession et dûment signés par la FIFA. Le 08 mai 2008, cette dernière a demandé à la Fédération de Football du Burundi (FFB) de lui donner avec précision les clubs ayant fait jouer Tchité au Burundi. Sans oublier les saisons 1999 et 2000. Et ce, au plus tard le 16 mai 2010. Cela semble n’avoir pas été fait par la FFB car la même demande venant de la FIFA a été réitérée deux fois. Respectivement en dates du 21 mai 2010 et du 15 novembre 2010. La lettre du 21 mai 2010 redemande à la FFB de lui dire les clubs par lesquels Tchité est passé ici chez nous. Au plus tard le 31 mai 2010, la FFB devait avoir mentionné ces clubs et les porter à la connaissance de la Chambre de Résolution des Litiges de la FIFA. La lettre du 15 novembre 2010 reformule la même demande à la FFB et donne une dernière date butoir du 25 novembre 2010. La quintessence de ces lettres avait pour but de demander à la FFB de fournir les preuves matérielles attestant que Tchité a joué pour le club de Solidarité.

   Ces demandes insistantes de la FIFA proviennent du fait que, dans un premier temps, Lydia Nsekera n’a pas mentionné le nom de Solidarité FC comme club ayant fait jouer Tchité au Burundi. En témoigne sa lettre du 14 novembre 2005 écrite au Président de la Commission du Statut du joueur à la FIFA où elle parle de deux joueurs formés par Prince Louis FC du Burundi et évoluant en Belgique dans le FC Brussels et au Standard de Liège à savoir Musaba Selemani et Tchité Mohamed. Comme club formateur, le nom de Solidarité FC ne figure pas dans cette correspondance, pourquoi ? A elle de nous le dire ! Ce n’est que dans sa lettre du 24 octobre 2007 adressée au Président de la Fédération Espagnole de Football (RFEF) qu’elle évoque le nom de Solidarité FC comme club ayant formé Tchité de 1997 à 1999. Et Prince Louis FC de 1999 à 2002. Lettre transmise en copie pour information au Secrétaire Général de la FIFA et à la Commission du statut du joueur. Pourquoi Nsekera tranche-t-elle un litige suspensif à la  FIFA  en suspendant Prince Louis ?  A-t-elle cette compétence ? Surtout que la FIFA promet de faire tomber le verdict de cette affaire le 25 novembre 2010. La sagesse commande d’attendre que la FIFA se prononce. C’est du moins notre avis.

     Les transferts antérieurs de Tchité auraient-ils soulevé autant de problèmes ? Entendez par là ceux le permettant de jouer en Belgique quand il a quitté Prince Louis. Nous nous étonnons de constater que seul le transfert pour aller à Santander soit source de problèmes. Nous attendons les éclairages de Solidarité FC afin que lumière soit faite à ce sujet. Interrogés par notre journal, les responsables de Prince Louis disent ne pas comprendre cet état de fait. Et mettent cela sur le compte des relations orageuses nées entre Rugambarara et Nsekera à la veille des élections à la FFB. Faudrait-il y croire ? Je laisse le soin à chaque lecteur de faire sa petite réflexion. De toutes manières, vous comprenez qu’il y a des hics sur cette question. Même les dirigeants de la FFB sont priés de nous dire ce qu’ils en pensent. Bizarre !

     Des litiges de ce genre sont légion à la FFB. Vital’O FC réclame à cor et à cri son dû découlant du transfert du joueur Yamini Selemani d’Inter Star vers l’Europe. Et ce, en référence à l’article 20 du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs de la FIFA, annexe 4 qui lui permet d’obtenir la prime de formation en rapport avec le dit transfert. Car, Selemani a d’abord joué pour Vital’O avant de servir Inter Star. Les dirigeants de Vital’O sont sortis de leurs gonds voyant que trois lettres relatives à cette demande sont restées lettre morte aux yeux de Lydia Nsekera, Présidente de la FFB. La première lettre date du 29 mai 2008 et Nsekera n’a pas daigné répondre. La deuxième lettre date du 19 septembre 2008 et n’a suscité aucune réaction écrite de la part de Nsekera. Idem pour la troisième datant du 31 décembre 2009. Pourquoi n’a-t-elle pas suspendu Inter Star du Championnat National ? Prince Louis FC et Citraco revendiquent leurs primes de formation suite au transfert vers l’Europe de Ngama Emmanuel, joueur d’Athletico Olympique. Avant de servir Athletico, Ngama a joué dans Prince Louis FC. Et Prince Louis l’a détecté dans Citraco, équipe évoluant pour l’heure en quatrième division. Conformément au règlement, Prince Louis et Citraco auraient  dû avoir leurs parts du gâteau. Cela n’a pas été fait ! Athletico Olympique n’a pas été sanctionné, pourquoi ? Les personnes interrogées par notre équipe rédactionnelle et sportive n’y vont pas avec le dos de la cuillère : c’est, en sourdine, une histoire de fric et un duel à visage découvert entre Nsekera et Rugambarara. Point c’est tout concluent-elles ! Vrai ou faux ?

    Raison pour laquelle, ces sanctions respirent une odeur de deux poids et deux mesures. Nous invitons la Présidente de la Fédération à ne pas mettre en avant une justice à deux vitesses. Cette dernière envenime l’atmosphère régnant entre clubs, c’est très mauvais ! C’est une division sans nulle autre pareille. Et voilà que l’opinion sportive est  surchauffée suite à la suspension de Prince Louis. Bonjour les polémiques et les fadaises de toutes sortes.

    Nous ressassons le fait qu’Arc-en-Ciel ne nie pas le fait que Tchité ait pu jouer dans Solidarité FC. Dès réception des éléments matériels, nous les étalerons au grand jour pour les confronter à ceux fournis par Prince Louis. Cela étant, nous demanderions aux amateurs du ballon rond d’émettre des suggestions pour que cette affaire trouve une issue heureuse. Les notables (Bashingantahe) sont priés d’intervenir pour ne pas que notre football devienne une source de conflits entre individus. Ce qui, naturellement, va à l’encontre du fair-play. Surtout que ces chicanes peuvent avoir des incidences fâcheuses sur la préparation psychologique de notre Equipe Nationale senior qui s’apprête à disputer la CECAFA des sélections nationales prévue en Tanzanie très prochainement.

 

patricksota.jpg

Pour le compte de l’Equipe Rédactionnelle et Sportive d’Arc-en-Ciel

 Patrick Sota

 patricksota.unblog.fr

           

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Valéry Nahayo, capitaine des Hirondelles, va au Standard de Liège

Posté par patricksota le 7 décembre 2010

composition1.jpg

Valéry Nahayo sous les couleurs de Kaiser Chiefs

Amis sportifs,

 Valéry Nahayo, l’international burundais et capitaine des Hirondelles, jette son dévolu sur le Standard de Liège (Belgique). La nouvelle est tombée mardi le 23 novembre 2010 à 19h26’. A 26 ans, la célèbre formation belge sollicite Valéry Nahayo dit Twité pour renforcer son compartiment défensif. Plus précisément, dans l’axe central. Sollicitation ayant trouvé sans coup férir l’assentiment de Nahayo.

Nahayo avait déjà été approché par cette équipe belge il y a quelques années. Son refus venait du fait qu’en Afrique du Sud dans Kaiser Chiefs, Nahayo détenait à coup sûr sa place de titulaire. Qui plus est, ses conditions financières dans ce club n’avaient, selon lui, rien n’à envier à  celles que connaissent beaucoup de joueurs africains évoluant en Europe.

Mais présentement, comme la concurrence devient rude à la défense centrale de Kaiser Chiefs, il juge bon de tenter sa chance ailleurs. La question que d’aucuns sont enclins à se poser est de savoir si Nahayo aura plus facile dans le Standard de Liège. Pas évident !

Cela étant et le connaissant, il a une forte personnalité. Et sait disputer les grands chocs en faisant montre d’une exemplaire détermination. Quand il décide de faire des merveilles, Twité est épatant.

Lui à la défense centrale du Standard de Liège et Mohamed Tchité à l’attaque, le Burundi pourrait faire parler de lui via ces deux éléments. Nous, barundi, serions fiers d’apprendre que des braves garçons originaires de chez nous impriment positivement leurs marques dans l’un des meilleurs clubs belges. Grosse satisfaction.

Mais, nous apprenons que Tchité pourrait se frayer une place au soleil en Angleterre à partir de janvier 2011. Information non encore officielle qui se murmure dans les coulisses du football belge. Attendons et nous vous donnerons de plus amples détails.

Le transfert de Nahayo pour aller au Standard ne serait guère onéreux. Il s’élèverait à 250.000 euros. Est-ce parce qu’il provient du Burundi, pays non classé parmi les cent premières nations selon les statistiques de la FIFA ? Possible. Ou est-ce dû au fait qu’il ne détenait plus systématiquement sa place de titulaire dans Kaiser Chiefs ? Possible aussi. D’ici peu, nous en saurons plus.

Valéry est averti. Un homme averti en vaut deux. La Belgique ne sera pas pour lui une partie de kermesse. Qu’il s’en imprègne dès le départ. Il y va pour travailler d’arrache-pied afin de figurer parmi les titulaires du Standard. Sa taille (1m90) le lui permet. Sa remarquable condition physique aussi. Sa vivacité sur terrain lui donne pas mal d’atouts. A lui de jouer, la balle est dans son camp. Il en a les potentialités. Nous le connaissons habile et performant face aux épreuves difficiles.

Nous le suivrons de très près vu que les Hirondelles misent beaucoup sur lui à la défense centrale. Elément incontournable pour l’heure. Le chouchou du public sportif burundais va-t-il émerveiller les supporters du Standard de Liège ? Wait and see. Les fans des Intamba Mu Rugamba le soutiennent indéfectiblement et lui souhaitent pleins succès pour la suite de sa carrière en Europe. Valéry, nous sommes tous derrière toi !

 

patricksota.jpg

Patrick Sota

 patricksota.unblog.fr

 

 


 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Liste des joueurs venant de disputer la CECAFA Challenge Cup 2010

Posté par patricksota le 7 décembre 2010

Amis sportifs,

Voici la liste exhaustive des joueurs burundais ayant été alignés pour défendre les couleurs de notre pays en Coupe de la CECAFA Challenge Cup 2010 en Tanzanie.

Les gardiens de but :

Vladimir Niyonkuru (Azam FC de Tanzanie)

Nzokira Joseph (Vital’O)

Justin (Prince Louis)

Les défenseurs :

Mbaza Hussein (arrière central de Kiyovu Sport du Rwanda)

Lucio (arrière central d’Inter Star)

Jafari Jumapili (arrière central de Vital’O)

Hassan Hakizimana (arrière latéral gauche d’Athletico et capitaine des Hirondelles)

Karim Nizigiyimana dit Makenze (arrière latéral droit venant de l’AS Vita Club de la RDC)

Nkurikiye Léopold dit Kaya (arrière latéral gauche de Vital’O)

Nimubona Emery dit Kadogo (arrière latéral droit d’Athletico)

Les milieux

Kwizera Pierrot (Athletico)

Didier Kavumbagu (Athletico)

Mbazumutima Henri (Athletico)

Amisi Cédric (Prince Louis)

Harerimana Hafiz dit Moussa (Inter Star)

Muhayinganji Gael (Athletico)

Fuwadi Ndayisenga (Kiyovu Sport du Rwanda)

Les attaquants

Nahimana Claude dit Papa Claude (Athletico)

Habarugira Jean-Paul (Athletico)

Masudi (Inter Star)

Au total : Athletico compte 8 joueurs, Vital’O compte 3 joueurs, Inter Star compte 3 joueurs, Prince Louis compte 2 joueurs

 

 

patricksota.jpg

 


 

Patrick Sota

patricksota.unblog.fr

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Cinquième journée du Chanmpionnat National

Posté par patricksota le 7 décembre 2010

Championnat National de Football 2010-2011

 

 

Cinquième journée

 

Jour

Date

Heure

Lieu

 

Equipes

   Score

Vendredi

03/12/2010

16h

Bujumbura

Maniema

Academie Tchité

1-1

Samedi

04/12/2010

14h

Bujumbura

Prince Louis

Inter Star

match en retard

 

 

16h

Bujumbura

Muzinga

LLB Academic

2-3

 

 

15h

Gatumba

Espoir

Royal FC

1-2

Dimanche

05/12/2010

14h

Bujumbura

Union Sporting

Vital’O

match en retard

 

 

16h

Bujumbura

Flamengo

Athletico

match en retard

 

 

Classement provisoire

 

Royal FC
10             + 2
LLB Academic

8

+ 3

Muzinga

7

+ 4

Athletico

7

+ 2

Inter Star

               6
+ 3

Flamengo

5

+ 1

Espoir

4

+ 1

Academie Tchité

4

- 1

Vital’O

3

 + 2

Prince Louis

               3
- 2

Maniema

1

       – 9       

Union Sporting

0

- 6

 

Amis sportifs,

 

Vital’O, Inter Star et Athletico n’ont pas joué. Et pour cause, vous le savez déjà, leurs joueurs sont en Tanzanie et doivent regagner le bercail aujourd’hui. Donc les équipes qui devaient croiser le fer avec ces trois clubs n’ont pas joué aussi. Ceci explique cela disent nos amis français. Ainsi, Athletico a un retard de deux matchs. Inter Star a un retard de deux matchs aussi. Vital’O et Union Sporting ont trois matchs non encore disputés. Flamengo a un retard d’un match. Espoir de Mutimbuzi aussi (un match de retard). Idem pour Maniema Fantastique. Academie Tchité a un retard de deux matchs. Et Prince Louis, malheureuse équipe qui, pour l’heure, est frappée de plein fouet par une suspension jusqu’au payement d’une somme précisée dans nos articles antérieurs (pugilat entre Nsekera et Rugambarara).

 

patricksota.jpg

 Patrick Sota

patricksota.unblog.fr

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Résultats complets dans tous les groupes

Posté par patricksota le 6 décembre 2010

Voici les résultats dans les trois groupes comprenant les douze pays :

           

Groupe A : Tanzanie, Zambie, Burundi, Somalie

Groupe B : Rwanda, Côte d’Ivoire, Soudan, Zanzibar

Groupe C : Ouganda, Kenya, Malawi, Ethiopie

 

Le calendrier

Groupe A
27/11 Burundi – Somalie (2-0)
27/11 Tanzanie – Zambie (0-1)
30/11 Zambie – Burundi (0-0)
30/11 Tanzanie – Somalie (3-0)
03/12 Somalie – Zambie (0-6)
04/12 Tanzanie – Burundi (2-0)

Classement :

Zambie : 7 points (+7)

Tanzanie : 6 points (+4)

Burundi : 4 points (0)

Somalie : 0 point (-11)

Sont qualifiées pour les quarts de finale : la Zambie et la Tanzanie

Groupe B
28/11 Soudan – Zanzibar (0-2)
28/11 Rwanda – Côte d’Ivoire (2-1)
01/12 Soudan – Rwanda (0-0)
01/12 Zanzibar – Côte d’Ivoire (0-1)
03/12 Zanzibar – Rwanda (0-0)
05/12 Soudan – Côte d’Ivoire (0-3)

Classement :

Côte d’Ivoire : 6 points (+3)

Rwanda : 5 points (+1)

Zanzibar : 4 points (+1)

Soudan : 1 point (-5)

Sont qualifiés pour les quarts de finale : la Côte d’Ivoire et le Rwanda

1er meilleur troisième qualifié : le Zanzibar

Groupe C
29/11 Ethiopie – Ouganda (1-2)
29/11 Malawi – Kenya (3-2)
02/12 Ouganda – Malawi (1-1)
02/12 Ethiopie – Kenya (2-1)
04/12 Malawi – Ethiopie (1-1)
05/12 Ouganda – Kenya (2-0)

Classement :

Ouganda : 7 points (+3)

Malawi : 5 points (+1)

Ethiopie : 4 points (0)

Kenya : 0 point (- 4)

Sont qualifiés pour les quarts de finale : l’Ouganda et le Malawi

2ème meilleur troisième pays qualifié : l’Ethiopie

NB : vous remarquerez au passage que le Burundi et l’Ethiopie ont les mêmes points et la même différence de buts à savoir 4 points et 0 but (goal average). C’est l’Ethiopie qui disputera les quarts de finale car elle a marqué 4 buts et le Burundi n’en a inscrit que 2. En cas d’égalité parfaite, c’est le potentiel offensif (meilleure attaque) qui compte, donc les buts marqués et rien que les buts marqués. Donc, bye le Burundi et à l’année prochaine !

Quarts de finale : 7 et 8 décembre
Demi-finales : 9 et 10 décembre
Finale et match de classement : 12 décembre

 patricksota.jpg

 

 

 Patrick Sota

patricksota.unblog.fr

 

 

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

1...223224225226227
 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog