• Accueil
  • > Non classé
  • > Mutima Constantin s’active à renforcer l’ossature des Hirondelles

Mutima Constantin s’active à renforcer l’ossature des Hirondelles

Posté par patricksota le 11 octobre 2019

Mutima Constantin s’active à renforcer l’ossature des Hirondelles

cuma

Mutima Constantin : Team Manager des Hirondelles Burundaises


Mutima Constantin, burundais vivant en Angleterre et bardé de brevets footballistiques, est Team Manager des Hirondelles. Poste qu’il a pu décrocher sous la législature de l’actuel locataire de la FFB en la personne de l’Honorable Révérien Ndikuriyo qui, concomitamment, dirige le Sénat.

Constantin n’est jamais en panne de créativité. Pour preuve, son rôle de pourvoyeur d’éléments idoines au sein des Hirondelles satisfait la Fédération de Football du Burundi. D’où la prorogation de son mandat après la CAN 2019 tenue en Egypte.

Les joueurs Saido Berahino (capitaine actuel de l’Equipe Nationale), Gaël Bigirimana, Mohamed Amissi, Elvis Kamsoba (controversé à tort ou à raison par une partie de l’opinion sportive) servent les Hirondelles grâce à ce Burundais féru du ballon rond.

Maintenant sa trajectoire ascendante, il vient d’amener deux autres joueurs susceptibles de renforcer l’effectif des Intamba Mu Rugamba : Jordi Liongola (fils de Liongola, ancienne gloire d’Inter FC) et Parfait Bizoza. Deux autres éléments sont attendus, mais les pourparlers pour qu’ils viennent sont presque arrivés à leur terme. La patience, dit-on, est la vertu des sages.

Mutima demande que les fans des Hirondelles attendent que les négociations y relatives touchent à leur fin. « C’est presque fait ! » dixit notre interlocuteur.

Sachez que Parfait est dans nos murs depuis hier. Jordi est arrivé cet après-midi par le biais d’Ethiopian Airlines. J’espère qu’un accueil débordant d’enthousiasme leur a été réservé. Ce sont nos enfants. Ils doivent sentir une affection particulière et une reconnaissance profonde des barundi pour cette marque de patriotisme qu’ils impriment. Servir sa patrie vaut toujours son pesant d’or.

 

Découvrons un peu ces nouveaux venus :

  • Ø Jordi Liongola (fils de Liongola, ex joueur d’Inter FC) sert Royal Antwerp FC de Belgique. Auparavant, il jouait pour le Standard de Liège. Milieu offensif (au 10) ou attaquant de pointe. On nous apprend qu’il peut même jouer à n’importe quel poste à l’attaque. Voilà qui rassure. D’aucuns l’ont constaté : les Hirondelles n’avaient pas encore trouvé un meneur de jeu attitré après l’expulsion de Saido Ntibazonkiza. Ce dernier est toujours sous le coup d’une sanction draconienne pour insubordination. Ayant fait amende honorable en demandant pardon, le Président de la FFB lui a opposé un niet intransigeant et choquant ! Mesure irréversible doit-on comprendre !

liongola two

Jordi Liongola chez les U16 de la Belgique (Les Diables Rouges)

liongola one

Jordi Liongola au sein du Royal Antwerp

Jordi, à en croire les propos des Burundais vivant en Belgique, a tout d’un meneur de jeu. Super milieu offensif. Son apport pourrait être on ne peut plus indispensable. Soulignons aussi que ses prestations antérieures lui ont valu une place dans les rangs des Diables Rouges de Belgique U16. Voilà qui nous fait croire que Jordi est une sacrée valeur ajoutée pour notre Equipe Nationale. Espérons que ça ne soit des vœux pieux ! On le jugera à ses actes. Son âge : 19 ans.

 

  • Ø Parfait Bizoza œuvre en Norvège dans les rangs de Raufoss Fotball en 2ème Division. Milieu défensif virevoltant, il peut prester à la défense centrale si c’est nécessaire. Dans son équipe, il est titulaire indiscutable. Rarement, il lui arrive de se lever d’un mauvais pied et être remplacé. Chose normale pour tout footballeur.

bizoza

Parfait Bizoza

Né le 03/03/1999, son jeune âge (20 ans) annonce des lendemains qui chantent si sa trajectoire continue à aller crescendo. Sa titularisation au sein des Hirondelles va sûrement augmenter sa valeur intrinsèque. Il pourrait alors  faire une ascension fulgurante en obtenant un club mieux connu et plus réputé que Raufoss FC. Qui sait ?

Voici les coordonnées de son club. Informations qui émanent de Mutima Constantin :

Club name : RAUFOSS Fotball

E-mail :

-         post@raufossfotball.no

-         bent@raufossfotball.no (CEO)

Address :

Badelandveien, Vestre Toten

Postboks 65

2831 Raufoss

Stadium : Nammo Stadion

 

Parfait, sois oint par L’Eternel afin que tes ambitions soient toujours couronnées de succès. Bienvenu au pays natal, terre fidèle de tes aïeux.  

 

Ces deux nouvelles recrues viennent à Bujumbura pour obtenir leurs passeports burundais.

 

Ci-dessous, se trouve la lettre de libération du joueur Jordi Liongola. Document émanant du Secrétaire Général de la FFB en la personne de Jérémie Manirakiza.

ibaruwa

 

« L’inexpérience nous a cruellement fait défaut. On a mal géré la fatigue des joueurs lors des matchs amicaux de préparation si bien qu’ils sont arrivés à la CAN éreintés. Preuve est faite que l’on doit renforcer notre staff pour y ajouter des spécialistes qui savent étudier toutes ces questions voire un préparateur physique chevronné. »

Mutima Constantin a bien voulu nous accorder une brève interview où il revient sur le fiasco des Hirondelles à la CAN et finit sur une note d’espoir pour les rencontres qualificatives de la CAN 2021.

1)    Patrick Sota : Mutima Constantin, bonjour. Vous êtes Team Manager des Hirondelles du Burundi. Il n’est pas superflu de le rappeler. Les mauvais résultats des Hirondelles depuis la CAN jusqu’aujourd’hui sont causés par quoi ?

Mutima Constantin : L’inexpérience nous a cruellement fait défaut. On a mal géré la fatigue des joueurs lors des matchs amicaux de préparation si bien qu’ils sont arrivés à la CAN éreintés. Preuve est faite que l’on doit renforcer notre staff pour y ajouter des spécialistes qui savent étudier toutes ces questions voire un préparateur physique chevronné.

Contre la Tanzanie en éliminatoires du mondial 2022, on a essayé de bien jouer. Match nul chez nous, match nul à Dar-es-Salam, et tirs au but pour nous départager, la Baraka était du côté tanzanien. Egalité parfaite au bout de 120 minutes en terre étrangère, vous n’allez pas me dire que Les Hirondelles ont démérité d’autant plus que les supporters des Taifa Stars annonçaient une défaite cuisante de 3-0 !

Je vous rappelle que beaucoup parmi nos joueurs étaient en quête de nouveaux clubs. C’est dire qu’ils avaient quelque peu perdu le rythme des grands matchs. On ne pouvait pas se passer d’eux compte tenu de leur expérience. La CAN en Egypte a dû leur laisser une touche indélébile de savoir-faire. Raison pour laquelle nous les avons convoqués. Sinon, le Burundi n’a pas fait piètre figure devant la Tanzanie. Loin s’en faut !

2)    Patrick Sota : Il ne nous reste que les éliminatoires de la CAN 2021 comme carte à jouer. Peut-on espérer une deuxième participation du Burundi à une phase finale d’une CAN ?

Mutima Constantin : Ecoutez Monsieur Sota, notre objectif est d’y retourner. C’est évident. Et c’est le vœu le plus ardent de toutes les équipes qui prendront part à cette campagne qualificative.

Maintenant, nous sommes en train d’adopter des stratégies, notamment le recrutement de nouveaux éléments susceptibles de renforcer notre groupe. Deux sont déjà prêts à savoir Jordi Liongola venant d’Antwerp en Belgique, milieu offensif style meneur de jeu au 10, mais qui joue aussi à l’attaque (pointe ou sur les côtés), et Parfait Bizoza qui vient de Norvège en 2ème Division dans Raufoss FC. Ce dernier est un bon milieu défensif capable aussi de jouer à la défense centrale. 

Les leçons tirées de la CAN en Egypte nous aideront à mieux prester lors de ces éliminatoires. Nous aimerions reprendre l’ossature des Hirondelles présentes à la CAN égyptienne à 85%. Des retouches sont inévitables. Des modifications sont nécessaires, mais pas un changement de fond en comble qui viendrait chambarder la cohésion de notre équipe. Je le ressasse : ceux qui étaient à la CAN ont acquis une certaine maturité qui ne s’efface pas du jour au lendemain. D’où leur apport nous paraît d’une impérieuse nécessité.

Le mixage de ces derniers avec les nouvelles recrues va, osons croire, donner des résultats prodigieux. On espère déjà faire un bon résultat à Bangui dans un mois lors de la 1ère Journée des éliminatoires de la CAN 2021. Face aux Fauves de la République Centrafricaine, on veut arracher la victoire. Ça sera notre premier baptême de feu avec la nouvelle ossature des Hirondelles.

J’invite tous les acteurs concernés par le sport burundais en général et le football en particulier à se donner corps et âme pour que le Burundi retrouve ses lettres de noblesse sur la scène internationale. Notre qualification aux dépens du Gabon a fait parler de nous sur toute la planète. Ce fut une visibilité sans pareille. Que puisse notre pays rééditer cet exploit pour le bonheur de tout un peuple.

Patrick Sota : Nous vous remercions et bonne chance pour les matchs qui vous attendent.

Mutima Constantin : Merci de m’avoir sollicité et je reste confiant pour la suite des rencontres que nous livrerons.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog