• Accueil
  • > Non classé
  • > Courroux du Président de la Fédération Centrafricaine de Football

Courroux du Président de la Fédération Centrafricaine de Football

Posté par patricksota le 9 octobre 2019

Courroux du Président de la Fédération Centrafricaine de Football

Source : article tiré dans le Groupe Afrique Football Médias et publié par Noé Konlog de la République Centrafricaine

président

Célestin Yanindji : Président de la Fédération Centrafricaine de Football

Source de la photo : Noé Konlog de la République Centrafricaine

Le président de la fédération centrafricaine de Football somme les Fauves locaux suite à la défaite du dimanche dernier face à la RDC comptant pour les éliminatoires du CHAN Cameroun 2020.  C’était lors d’une réunion convoquée par Célestin Yanindji ce matin au siège de la fédération. « Nous avons perdu à Bangui 2 buts à 0, ce n’est pas la fin du monde. Je vous sais capable. Je sais que vous n’avez même pas joué à 10% de votre capacité donc, faites nous rêver au match retour mes enfants » a dit le président intérimaire de la fédération.  Les joueurs n’avaient pas du tout l’air comptant, ils n’ont pas voulu faire de commentaires mais ils ont promis de tout faire pour corriger les erreurs de Bangui.   Le match retour aura lieu le 20 octobre à Kinshasa et les Fauves rentreront 10 jours avant à la mise au vert pour mieux préparer la rencontre.

joueurs

Les Fauves Locaux de la République Centrafricaine décontenancés par les propos du Président de la Fédération

Source de la photo : Noé Konlog de la République Centrafricaine

Nos commentaires

Les Fauves de la République Centrafricaine partagent le même groupe que le Burundi aux éliminatoires de la CAN 2021 prévue au Cameroun. Sont aussi avec nos Hirondelles Les Lions de L’Atlas du Maroc et Les Mourabitounes de la Mauritanie.

Chaque information concernant ces trois équipes nationales ne devrait pas nous échapper. Dans le cas d’espèce, il s’agit d’un malaise ayant prévalu à la suite de la défaite orchestrée par la République Centrafricaine face aux Léopards de la RDC au deuxième tour éliminatoire du CHAN 2020. Manche aller disputée à Bangui et perdue par le pays hôte sur une note triste de 0-2. Les centrafricains sont condamnés à réaliser un exploit à Kinshasa en s’imposant par un score qui va au delà de 2-0. Même un 3-1 propulserait les Fauves au CHAN 2020.

C’est titanesque comme mission. Mais pas impossible connaissant les aléas du football. Un peu comme le Burundi qui a mordu la poussière à Bujumbura face aux CRANS de l’Ouganda sur une note avilissante de 0-3. Quelle déroute ! Là encore, la mission du Burundi à l’extérieur est dure comme fer ! Situation encore plus délicate que celle des centrafricains puisqu’on doit remonter la pente escarpée de trois buts ! A l’extérieur mes chers amis ! Il faut s’appeler Liverpool pour y arriver ! A mon humble avis, nous n’avons pas les mêmes tripes ! Les remontadas de cette nature émanent des équipes aguerries et très expérimentées.  L’actuelle ossature des Hirondelles locales me parait incapable de créer la sensation. Ça n’engage que votre serviteur. J’aimerais bien me tromper en voyant mon pays bouter dehors l’Ouganda dans ses installations. Dans nos médias, ça serait le scoop de la semaine ! Une nouvelle exceptionnelle qui marquerait pour longtemps les annales du football burundais. Soit !

Alors ces Fauves, que dire d’eux ? D’abord, la sélection locale n’a rien de semblable à celle des professionnelles. Au même titre que le Burundi d’ailleurs. Les Hirondelles auront à défier une équipe ne comprenant que des éléments évoluant à l’extérieur. Et habitués à disputer des rencontres de haut niveau.

Il faudrait chercher à connaître les dispositions psychologiques prévalant dans cette équipe des pros à un mois du choc prévu à Bangui entre Les Fauves et les Hirondelles. Plus précisément le 11 novembre 2019. 

D’ores et déjà, le malaise constaté chez les locaux peut nous donner une idée plus ou moins exacte voire approximative du football centrafricain. Sorte de réalité relative et non absolue.

J’invite la presse sportive burundaise à commencer le travail de sape pour connaître à fond notre adversaire. Sous peu, nous nous mettrons à l’œuvre pour que le Burundi revigore le moral de ses nombreux fans. Ces derniers sont, pour l’heure, désappointés par les performances des Hirondelles. Après la CAN 2019 tenue en Égypte, plus rien à se mettre sous la dent ! 

La seule voie de sortie qui nous reste est la CAN 2021. La phase de poule des éliminatoires du mondial 2022 nous a échappé. Le CHAN 2020 s’éloigne de nous à cause d’un bourreau vigoureux et tenace qui s’appelle l’Ouganda. 

On doit tout faire pour amener les Hirondelles à signer une deuxième participation à une phase finale d’une CAN. Vouloir c’est pouvoir dit-on, à nous d’y aller à fond pour réussir ce challenge des plus excitants.

Allez Les Hirondelles !

 

Laisser un commentaire

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog