Merci beaucoup Valéry Nahayo

Posté par patricksota le 10 septembre 2019

Merci beaucoup Valéry Nahayo

 

Geste grandeur nature

twite

 Valéry Nahayo en casquette noire sur laquelle est écrit UFC

L’ex capitaine emblématique des Hirondelles s’était rendu en Tanzanie soutenir ses compatriotes

Source de la photo : www.facebook.com

 

Valéry Nahayo, ancienne gloire des Hirondelles, capitaine de surcroît, garde pour l’équipe nationale du Burundi un amour éternel et sempiternel. Voilà un parangon de vertu pour son patriotisme.

Quand il prestait pour les Hirondelles si chères à lui, son abnégation était sans égale. Il lui arrivait de payer de sa poche son billet d’avion pour servir sa patrie. Toujours présent quand le pays avait besoin de lui. Et amenait de fort belle manière ses coéquipiers à faire autant.

Sur terrain, il s’imposait en meneur d’hommes. Leader incontesté et incontestable. Je garde de lui une image indélébile qui m’habite depuis 2006. Choc à Bujumbura entre L’Égypte et Le Burundi. Lieu : ex Stade Prince Louis Rwagasore. Éliminatoires de la CAN 2006.

L’Égypte raflait tous les pronostics. Du reste, la suite des évènements donna raison à ceux qui avaient émis ces pronostics. Car, ce sont les Pharaons qui remportèrent la CAN 2006 chez eux en battant aux tirs au but la Côte d’Ivoire.

Alors, pour ce choc de Bujumbura, Valéry avait été l’homme du match en contrecarrant les assauts offensifs des égyptiens. Suite à un tacle vilain de son vis-à-vis, il sortit du terrain. L’élément clé à la défense centrale laissa sur la pelouse un vide béant.

Stoïque, il revint sur le terrain sous un tonnerre d’applaudissements frénétiques. Impossible de le gommer ! Barrière infranchissable. Ex mur de Berlin. Valéry avait été impérial tout le long du match. Les Hirondelles n’ont pas pris de but. Mais n’ont pas marqué non plus ! Score final : 0-0.

Dugarry, Selemani, Wembo Sutche (qui frisait la retraite internationale), n’ont pas su trouver la faille. Bangama était milieu défensif avec un jeu efficace et musclé style Claude Makelele des Bleus. Permettez cette hyperbole.

Valéry avait pleinement rempli sa mission. Dix sur dix ! Sociétaire de Jomo Cosmos d’abord et Kaiser Chiefs ensuite, il a fait montre d’un talent défensif hors norme. Bien évidemment, au fur et à mesure que l’âge faisait son bonhomme de chemin, on sentait et voyait venir une petite régression. C’est normal ! Tous les grands joueurs passent par là.

Aujourd’hui, il n’est plus sur terrain. Mais, du haut des tribunes, il harangue ses compatriotes. Une source m’a appris qu’il rêverait de devenir entraîneur des Hirondelles. Et qu’il aurait déjà pris des cours de haut niveau. Vrai ou faux ? Il se pourrait qu’il soit bientôt détenteur d’un diplôme pour mettre en pratique la quintessence des notions apprises. Bonne Chance Valéry.

Pour finir, voilà le prototype d’un burundais qui aime son pays. Patriote à n’en pas douter. De mon point de vue, des joueurs comme Valéry Nahayo, Juma Mossi, et autres devraient être traités avec considération. Un poste dans les rangs des Hirondelles ne ferait aucun mal. Leur expérience d’ex joueurs professionnels vaut son pesant d’or. Surtout qu’ils ont livré beaucoup de rencontres internationales au sein des Hirondelles.

Non à la patrie ingrate ! Oui à la patrie reconnaissante !

 

 

 

Patrick Sota

Laisser un commentaire

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog