• Accueil
  • > Non classé
  • > La presse Tanzanienne, au four et au moulin, pour que le Burundi soit bouté dehors

La presse Tanzanienne, au four et au moulin, pour que le Burundi soit bouté dehors

Posté par patricksota le 30 août 2019

 

La presse Tanzanienne, au four et au moulin, pour que le Burundi soit bouté dehors

Le choc des chocs aux allures d’un derby chaud bouillant fait déjà monter la tension dans les milieux sportifs Tanzaniens. Et ce, sous l’impulsion d’une presse fougueuse, tapageuse et braillarde par dessus tout.

C’est de bonne guerre lorsque les propos ne frisent pas la discourtoisie.

Hélas, en Tanzanie, ça harangue le public qui n’y va pas avec le dos de la cuillère pour verser dans la diatribe et l’invective.  Les propos qu’il est courant d’entendre aujourd’hui dans cette République sœur amusent les Burundais. Un fan du Burundi a retenu mon attention.

 Jacques Ndihokubwayo, supporter inconditionnel des Hirondelles, n’a pas mâché les mots : « Les paroles outrées de nos voisins me font sourire. Heureusement que je les connais à fond ! Généralement, le bruit qu’ils font est inversement proportionnel aux résultats sur terrain !  » dixit l’ancien réfugié en Tanzanie.

Et de marteler en renchérissant : « Nous n’avons pas besoin de prévoir une armada de journalistes pour faire du tapage médiatique comme eux le font. Les nôtres n’ont qu’à nous alerter une fois pour toutes, et le message se répandra comme une traînée de poudre. La balle sera alors dans notre camp. Sinon, la Tanzanie ne nous fait pas peur. Qu’elle hurle, gémisse, ou remue ciel et terre, nos joueurs seront à l’aise sur terrain. Et joueront sans la moindre pression !  »

Jacques, pince-sans-rire, croit en la qualification du Burundi. Et le dit dans un style tout simplement inimitable.

Quoi qu’il en coûte, nous demanderions aux agents de sécurité (des deux pays) de doubler si pas tripler de vigilance. Pour ne pas que le match dégénère en pugilats côté public. Les rixes sont à combattre avec la dernière énergie pour ne pas s’exposer aux foudres de la FIFA.

J’ose espérer que pareille situation n’arrivera pas. Mais, faisant allusion aux invectives d’une grossièreté inouïe proférées à nos U23 en Tanzanie, tout peut arriver vu l’enjeu de cette double confrontation.

La passion du football, chez certains, fait tressaillir les charges émotionnelles et la tension nerveuse si bien que leurs actes frisent la folie furieuse ! Faut surtout pas tomber dans ce traquenard malheureux.

A bon entendeur salut ! 

Laisser un commentaire

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog