La Tanzanie sort ses premières cartouches

Posté par patricksota le 23 août 2019

La Tanzanie sort ses premières cartouches

taifa stars

Les Taifa Stars de Tanzanie ne dorment pas sur leurs lauriers. Leur coach Étienne Ndayiragije, un fils du Burundi, vient de publier une liste de 30 joueurs présélectionnés pour préparer ce derby à double confrontation (aller et retour). Rencontre faisant déjà couler beaucoup d’encre et de salive. 

A y regarder de près, les deux équipes comptent y aller à fond. Sans réserve ! L’enjeu est de taille. De toutes les façons, la Tanzanie et le Burundi ne font pas partie des prétendants pour aller au Qatar, zone Afrique. Personne ne voit ces deux pays participer au Mondial 2022. 

Les miracles existent bel et bien, mais on ne va pas en Coupe du Monde par un coup de poker ou au petit bonheur la chance. Il y a des paliers voire des étapes qu’il faut préalablement franchir en termes de niveau.  Tanzaniens et Burundais n’en sont pas encore là. Mais ça viendra. Question de temps et de travail. 

L’actuel locataire de la FFB, en la personne de L’Honorable Révérien Ndikuriyo, y va étape par étape. Dans sa vision des choses, il projette pour 2026.

Dans une de ses sorties médiatiques, il l’a clamé haut et fort. « Dans mes plans, je voudrais que Le Burundi ait une équipe hyper compétitive en 2026 pour se qualifier en Coupe du Monde. D’ici là, on aura mis les bouchées doubles pour réussir ce challenge fort excitant » dixit Ndikuriyo.

Cette vision viendrait à point nommé vu l’élargissement des participants à cette grande fête planétaire en 2026. Le Burundi y trouverait-il son compte ? Ça s’appelle escalader une montagne dont les versants sont abrupts. L’altitude épuisante. Mission très difficile, mais pas impossible. 

En attendant, songeons à intégrer les groupes pour 2022. Pour y arriver, le Burundi doit écarter la Tanzanie. C’est déjà une mission qui n’est pas simple. En accédant au 2ème tour, phase de poules, on apprendrait beaucoup pour préparer les éliminatoires de 2026. Une expérience qui vaut son pesant d’or.

Pour revenir sur cette liste tanzanienne, des noms nous sont inconnus. Il y a tout de même un nom susceptible de faire peur : Mbwana Samatta. Bonne prestation en Belgique dans les rangs de Genk. Cadre méritoire. Buteur perspicace. Moindre erreur défensive et bonjour les dégâts !

Berahino et Samatta prestent dans le même championnat à savoir La Jupiler Pro League. Qui des deux passera ce tour préliminaire ? Sous peu, nous le saurons.

Laisser un commentaire

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog