• Accueil
  • > Archives pour décembre 2017

Mutombola publie la liste des 20 joueurs retenus pour la CECAFA CHALLENGE CUP 2017

Posté par patricksota le 1 décembre 2017

 

Mutombola publie la liste des 20 joueurs retenus pour la CECAFA CHALLENGE CUP 2017 

 

1.       Nahimana Jonathan ( Vital’o FC, Burundi )

2.       Rukundo Onésime (Messager Ngozi, Burundi)

3.       Arakaza Mc Arthur (Kakalega, Ouganda)

4.        Harerimana Rachid Léon (LLB-S4A, Burundi)

5.       Nahimana Stève (Aigle Noir, Burundi)

6.       Ndikumana Trésor (Amagaju, Rwanda)

7.       Nshimirimana David (Mukura, Rwanda)

8.       Ndoriyobija Eric (LLB-S4A, Burundi)

9.       Moussa Omar (Bugesera, Rwanda)

10.   Duhayindavyi Gaël (Mukura, Rwanda)

11.   Urasenga Cédric Dany (Messager Ngozi, Burundi)

12.   Ndayishimiye Yussuf Nyange (Aigle Noir, Burundi)

13.   Moussa Mossi (LLB-S4A, Burundi)

14.    Abdoul Fiston (Sans club, mais s’apprêterait à aller soit au Danemark, soit en Arabie Saoudite).

15.    Mavugo Laudit (Simba Sport Club, Tanzanie)

16.   Harerimana Moussa Hafiz (LLB-S4A, Burundi)

17.   Kwizera Pierre (Rayon Sport, Rwanda)

18.   Hussein Shabani (Amagaju, Rwanda)

19.   Shaka Bienvenue (Aigle Noir, Burundi)

20.   Nahimana Shasiri (Rayon Sport, Rwanda)

 

Dans le Groupe du Burundi se trouvent : L’Ouganda, L’Éthiopie, Le Sud-Soudan. Le Zimbabwe qui était dans le même Groupe que ces 3 pays susmentionnés vient d’annoncer son retrait, invoquant des raisons de sécurité.

Lors de leur première rencontre, Les Hirondelles Burundaises croiseront le fer avec L’Éthiopie le lundi 04/11/2017 au Stade KAKAMEGA.

A mon humble avis, les joueurs évoluant au Burundi n’ont pas l’expérience voulue pour affronter des équipes aguerries comme celles de L’Éthiopie et de L’Ouganda.

Du reste, le Championnat National Primus Ligue du Burundi n’est pas reluisant. Son niveau actuel est lacunaire à plus d’un titre. Et pour cause, la paupérisation qui frappe de plein fouet tous les secteurs de la vie nationale ne peut en aucun cas épargner le football. Ceci explique cela. D’où l’afflux massif de nos meilleurs éléments sous d’autres cieux à la recherche d’un mieux-être économique. 

Dès lors que les meilleurs partent, comment voulez-vous avoir un championnat relevé ?

Faisons la part des choses : les locaux n’ont pas, congénitalement, un niveau faible. Mais, les conditions dans lesquelles ils évoluent ne sont pas de nature à épanouir leurs aptitudes. Et Dieu sait qu’elles sont nombreuses.

La terre burundaise regorge de talents. Phénomène existant depuis des lustres. Nos enfants apprennent à jouer dans la rue. Certains privilégient les études et abandonnent le football. Parfois pour ne pas attiser la colère des parents.

Ceux dont les études ne sourient pas peuvent se frayer une place au soleil grâce au ballon rond. Mais pas au Burundi vu nos faibles structures sportives.

A l’avenir, il faudra promouvoir des écoles de football modernes où talent et études peuvent cheminer ensemble. Au bénéfice de notre généreuse et talentueuse jeunesse sportive. Comme cela se fait ailleurs. Sinon, point de salut !

Pour cette CECAFA CHALLENGE CUP 2017, les joueurs ne prestant pas au Burundi devraient tous figurer dans le onze de départ. Vu qu’actuellement, le niveau de leurs championnats est, à n’en pas douter, plus relevé que le nôtre. C’est indéniable.

Mutombola ne doit pas faire montre de sentimentalisme primaire pour composer la liste de base. Seuls, les critères de mérite doivent être pris en compte. A bon entendeur salut !

 

Patrick Sota

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog