• Accueil
  • > Archives pour octobre 2015

Florent Ibenge Ikwange publie la liste des joueurs congolais convoqués pour le match Burundi vs RDC à Bujumbura

Posté par patricksota le 31 octobre 2015

Florent Ibenge Ikwange publie la liste des joueurs congolais convoqués pour le match Burundi vs RDC à Bujumbura

Source : www.radiookapi.net

2ème Tour éliminatoire du Mondial 2018 prévu en Russie

Les Léopards

Les Léopards de la RDC

Source de la photo : Okapi/Ph.Nana Mbala

Le sélectionneur de la RDC Florent Ibenge Ikwange a publié jeudi 29 novembre la liste des 23 joueurs qui vont affronter le Burundi au deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

Le match aller est prévu le 12 novembre à Bujumbura. Les deux équipes vont se retrouver trois jours plus tard à Kinshasa pour le match retour.

Les vingt qualifiés à l’issue de ce deuxième tour des éliminatoires seront répartis dans cinq groupes de quatre équipes, pour un troisième tour, avec six matches à disputer pour chaque participant. A l’issue de ce mini-championnat, l’équipe classée première dans chaque groupe valide son billet pour la Coupe du monde 2018 en Russie.

La liste de 23 sélectionnés :

  1. Mandanda Parfait (CHARLEROI)
  2. Matampi Vumi Ley (DCMP/K)
  3. Kiassumbua Joël (FC WOHLEN)
  4. Oualembo Christopher (ACADEMIA COIMBRA)
  5. Issama Mpeko (TP MAZEMBE)
  6. Kimwaki Mpela Joël (TP MAZEMBE)
  7. Mongongu Cedrick (ESKISEHIRSPOR)
  8. Zakuani Gabriel (PETERBORROUGH)
  9. Mbemba Chancel (NEWCASTEL)
  10. N’sakala Fabrice (ANDERLECHT)
  11. Lomalisa Mutambala José (AS V.CLUB)
  12. Mulumbu Youssouf (NORWICH CITY)
  13. Bope Bokadi Merveille (TP MAZEMBE)
  14. Kamavuaka Wilson (STURM GRAZ)
  15. Maghoma Jacques (BIRMINGHAM)
  16. N’kololo Jordan (CAEN)
  17. Kebano Neeskens (CHARLEROI)
  18. Mubele Ndombe Firmin (AL AHLI)
  19. Mabwati Cedric (COLUMBUS CREW SC)
  20. Bakambu Cedric (VILLAREAL)
  21. Mbokani Dieumerci (NORWICH CITY)
  22. Bolasie Yannick (CRISTAL PALACE)
  23. Bokila Jeremy (GUANGZHOU RF)

 

NB : Pour ce choc tant attendu, le quatuor arbitral sera du Swaziland.

Arbitre Central : Fakudze Mbongiseni Elliot

1er Assistant : Nxumalo Sifiso Bingo

2ème Assistant : Mbingo Petros Mzikayifani

4ème Arbitre : Nhleko Simanga Pritchard

Assesseur : Le Tunisien Adjengui Taoukik

Commissaire du Match : Le Camerounais Mbengue Abel

Déséquilibre total sur papier. La RDC rafle tous les pronostics. Elle aligne des joueurs prestant dans des grands championnats.

Côté Burundais : Le véritable professionnel attitré dont nous disposons est Saidi Ntibazonkiza de Caen en France. Hélas, celui-ci, suite à ses altercations avec Abdelmaleck (coach des Hirondelles), ne figure pas sur la liste des Burundais convoqués pour cette rencontre. Dommage !

Son coéquipier nommé N’kololo Jordan fait partie des joueurs congolais appelés pour la circonstance.

Les internationaux Burundais évoluant en Afrique sont semi-professionnels. A l’exception de ceux qui jouent en Afrique du Sud. Championnat dont le niveau est relevé. Là-bas, c’est du professionnalisme à part entière.

Notons le retour de David Habarugira, sociétaire et capitaine de Lierce, Club de D2 Belge.

Nous reviendrons en détails sur ce derby dans les prochains jours.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Reprise du Championnat National Primus Ligue A, édition 2015-2016 (6ème Journée)

Posté par patricksota le 31 octobre 2015

 

Reprise du Championnat National Primus Ligue A, édition 2015-2016

Programme de la 6ème Journée

 

 

Jour

Date

Heure

Lieu

Equipes

Equipes

Score

Samedi

31/10/2015

14h

Stade Prince Louis

Bujumbura City

Muzinga

 

 

 

15h

Bubanza

Les Eléphants

Flambeau de L’Est

 

 

 

15h

Makamba

Aigle Noir

Royal FC

 

 

 

15h

Stade Urukundo de Ngozi

Messager Ngozi

Les Crocos

 

 

 

15h

Muyinga

Olympique Star

Nyanza United

 

 

 

16h

Stade Prince Louis

Messager Bujumbura

Vital’O

 

Dimanche

01/11/2015

14h

Centre Technique National

Athletico Olympique

Olympic Muremera

 

 

 

16h

Centre Technique National

Inter Star

LLB Sport 4 Africa

 

 

 

A toutes fins utiles, rappelons le classement des équipes en Ligue A à l’issue de la 5ème Journée

5ème Journée

Classement

Equipes

Matchs joués

Différence de buts

Points

1

Vital’O FC

5

+10

15

2

Messager Ngozi

5

+3

10

3

Inter Star

5

+2

10

4

Bujumbura City

5

+4

9

5

Muzinga

5

+5

8

6

Lydia Ludic Sport 4 Africa

5

+3

8

7

Olympique Star

5

+1

8

8

Olympic Muremera

5

-1

7

9

Aigle Noir

5

0

6

10

Athletico Olympique

5

-1

6

11

Messager Bujumbura

5

-1

5

12

Les Jeunes Athlétiques

5

-5

4

13

Nyanza United

5

-3

3

14

Les Eléphants

5

-7

3

15

Les Crocos

5

-3

2

16

Flambeau de L’Est

5

-7

1

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Floribert Nisabwe du Journal IWACU décortique les raisons de l’échec burundais en Ethiopie

Posté par patricksota le 30 octobre 2015

 

Floribert Nisabwe du Journal IWACU décortique les raisons de l’échec burundais en Éthiopie

001

Merci cher Floribert pour ce bel article. La plume de Flo me plaît beaucoup. Elle répond parfaitement à la maxime suivante : « Qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément ».

Dans une émission radiodiffusée, Abdelmaleck, coach des Hirondelles, assume la responsabilité de ce fiasco. C’est courageux. Il déplore le fait que certaines personnes à la FFB lui mettent des bâtons dans les roues. Pour précipiter son départ. Motif : manque de résultats. Ce qui le met en porte-à-faux dixit notre interlocuteur.

En revanche, il porte aux nues la personne de Révérien Ndikuriyo, Président de la Fédération de Football du Burundi. Qui, toujours selon Abdelmaleck, émet sur la même longueur d’onde que lui.

Selon l’entraîneur des Intamba Mu Rugamba, la Direction Technique Nationale n’existe que de nom. Et ne fait strictement rien pour l’aider à mener à bien son travail. Le chef de cet organe en la personne de Dominique Niyonzima est prié de donner sa version. Pour produire un choc d’idées salutaires. Débat d’idées et non des chicanes de chiffonniers.

Nous aimerions demander au Sénateur Ndikuriyo de faire en sorte que les conditions de travail d’Abdelmaleck soient idoines. Le capitaine du navire c’est Révérien. Si ledit navire chavire, Ndikuriyo n’échappera pas aux coups de semonce de l’opinion. Y compris ceux de la presse sportive.

A l’avenir, il ne faudra plus imputer la défaite des Hirondelles aux failles organisationnelles causées par les subalternes de Révérien Ndikuriyo. De grâce, que ces obstacles soient levés, afin que surenchères et polémiques n’aient pas voix au chapitre. Faudrait pas que les vrais problèmes se dissimulent dans des querelles arides et rébarbatives.

A bon entendeur salut !

Patrick Sota

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Wikipédia nous parle de Saidi Ntibazonkiza

Posté par patricksota le 27 octobre 2015

Wikipédia nous parle de Saidi Ntibazonkiza

Saido mguvu

Saidi Ntibazonkiza (ex capitaine des Hirondelles Burundaises)

Source de la photo : www.facebook.com

Une marque de fierté pour le Burundi ou le premier joueur Burundais en Ligue 1 française

Saidi Ntibazonkiza (Source : Wikipédia)

 
Saidi Ntibazonkiza
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France SM Caen
Numéro 10
Biographie
Nationalité Drapeau : Burundi Burundais
Naissance 1er mai 1987 (28 ans)
Lieu Bujumbura (Burundi)
Taille 1,70 m
Poste Ailier
Parcours professionnel 1
Saisons Club M.(B.)
2003-2005 Drapeau : Burundi Vital’O FC
2005-2010 Drapeau : Pays-Bas NEC Nimègue 73 (10)
2010-2014 Drapeau : Pologne Cracovia 85 (17)
2014-2015 Drapeau : Turquie Akhisarspor 13 (3)
2015- Drapeau : France SM Caen 1 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M.(B.)
2010- Drapeau : Burundi Burundi 11 (2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
modifier Consultez la documentation du modèle

Saidi Ntibazonkiza est un footballeur burundais, né le 1er mai 1987 à Bujumbura. Il évolue au poste d’ailier au Stade Malherbe de Caen

Biographie

Ntibazonkiza a commencé sa carrière à Vital’O FC. Il est arrivé aux Pays-Bas en 2005. NEC Nimègue a été le club le plus proche pour lui au football professionnel, et de ce fait, il s’est entraîné avec leur équipe de jeunes. NEC Nimègue a ensuite fait signé Ntibazonkiza quand ils ont vu son énorme potentiel. Au début de la saison 2006-07, il a commencé à jouer avec l’équipe de jeunes, mais a été peu après mis à la première équipe. Le 18 novembre 2006, contre le Sparta Rotterdam, Saidi joue son premier match en Eredivisie. Après avoir reçu un permis de séjour néerlandais, Ntibazonkiza signé un contrat avec NEC Nimègue jusqu’à l’été 2009. Il a ensuite signé une prolongation de contrat jusqu’en 2012 en janvier 2009.

De 2010 à 2014 il évolue au Cracovia en Pologne, puis fait une saison à l’Akhisar Belediyespor en Turquie.

Le 15 septembre 2015, alors libre de tout contrat, il s’engage pour une saison avec le Stade Malherbe de Caen, plus deux années supplémentaires en option. Il devient ainsi le premier joueur burundais à évoluer en Ligue 1. Il fait sa première apparition le 4 octobre 2015 en remplaçant Andy Delort.

Carrière

Statistiques de Saidi Ntibazonkiza1,2 au 30 août 2014
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Burundi Burundi Total
Division M B M B C M B M B M B
juil. 2003-2003 Drapeau du Burundi Vital’O FC Amstel League - - - - - - - - - 0 0
2004 Drapeau du Burundi Vital’O FC Amstel League - - - - - - - - - 0 0
2005-juil. 2005 Drapeau du Burundi Vital’O FC Amstel League - - - - - - - - - 0 0
2005-2006 Drapeau des Pays-Bas NEC Nimègue Eredivisie - - - - - - - - - 0 0
2006-2007 Drapeau des Pays-Bas NEC Nimègue Eredivisie 7 0 - - - - - - - 7 0
2007-2008 Drapeau des Pays-Bas NEC Nimègue Eredivisie 6 0 1 0 - - - - - 7 0
2008-2009 Drapeau des Pays-Bas NEC Nimègue Eredivisie 28 5 1 1 C3 6 0 - - 35 6
2009-2010 Drapeau des Pays-Bas NEC Nimègue Eredivisie 22 5 2 0 - - - - - 24 5
2010-2011 Drapeau de la Pologne KS Cracovia Ekstraklasa 27 6 2 0 - - - 3 1 32 7
2011-2012 Drapeau de la Pologne KS Cracovia Ekstraklasa 21 3 - - - - - 6 0 27 3
2012-2013 Drapeau de la Pologne KS Cracovia I liga 5 0 - - - - - - - 5 0
2013-2014 Drapeau de la Pologne KS Cracovia Ekstraklasa 29 8 1 0 - - - 2 1 32 9
2014-2015 Drapeau de la Turquie Akhisarspor Spor Toto Süper Lig 13 1 - - - - - - - 13 1
2015-2016 Drapeau de la France SM Caen Ligue 1 - - - - - - - - - 0 0

Références

  1. Statistiques de Saidi Ntibazonkiza [archive] sur national-football-teams.com
  2. Saidi Ntibazonkiza [archive], footballdatbase.eu

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Les Hirondelles Burundaises humiliées par Les Antilopes Éthiopiennes

Posté par patricksota le 27 octobre 2015

Les Hirondelles Burundaises humiliées par Les Antilopes Éthiopiennes

 

Un rendez-vous manqué

Elles n’iront pas au Rwanda pour le CHAN 2016. Apeurées, tétanisées et méconnaissables, les Hirondelles ont sans doute livré leur plus mauvaise rencontre au cours de cette année.

Nos espoirs ont volé en éclats après le 3ème but éthiopien inscrit sur penalty.

De bout en bout, le onze national burundais a été dominé. Surtout que le choix opéré par le coach n’a fait qu’aggraver la situation. A savoir un repli défensif du début à la fin obligeant les Hirondelles à rester cloîtrées dans leur zone. Elles se sont mises sous pression. Et l’équipe adverse, bien huilée collectivement, en a profité pour asseoir sans coup férir sa domination.

Ce style défensif marche bien pour les équipes aguerries. Qui savent contre-attaquer quand il faut. Jouer en bloc. Et surtout,  priver le ballon à l’adversaire. Pour que les minutes s’égrènent. Ruse pour préserver l’acquis du match aller. Nos locaux n’ont pas encore atteint ce niveau. Avec le temps, ça viendra.

Des nouveaux venus qui, pour la première fois, faisaient leur apparition en Équipe Nationale : Muruta et Okocha. Pourquoi recourir à des néophytes en lieu et place d’éléments habitués aux chocs internationaux ? Les deux joueurs susmentionnés se sont baladés sur terrain. Et ont été d’excellents figurants ! Pas le moindre geste susceptible d’inquiéter l’adversaire. Au contraire. On avait l’impression qu’ils étaient là pour enfoncer davantage leurs coéquipiers dans le creux de la vague.

Peut-on prendre de tels risques pour une rencontre aussi décisive ? Un match de qualification Silvouplaît ?  Disons-le sans détour : le coaching  a été lacunaire. Faut pas être un illuminé pour s’en rendre compte. L’opinion sportive vitupère ! Et ne cache pas son courroux ! Je compatis à cette douleur. Malaise partagé.

Jamais je n’avais vu les Burundais jouer aussi mal ! Tous les compartiments du jeu étaient carentiels. Une défense esseulée et abandonnée à son triste sort. Une médiane transparente. Une attaque fantomatique. Au finish, 3-0 pour Les Walya d’Éthiopie. Bilan peu flatteur pour ne pas dire catastrophique !

Franchement, rendons-nous à l’évidence : les éthiopiens ont largement mérité leur qualification. Supériorité à tout point de vue.

Nos locaux présentent des failles. Ont-ils le niveau requis pour répondre adéquatement à une compétition aussi rude que le Championnat d’Afrique des Nations ? Je ne détiens pas le monopole de la vérité, mais ma réponse est non !

Pourtant, notre pépinière regorge de talents. A coup sûr. Mais l’encadrement ne suit pas pour diverses raisons. Notamment, le manque de moyens. De nos jours, le football de haut niveau exige des moyens colossaux. La paupérisation observée au Burundi n’épargne pas les clubs. Cela a des incidences fâcheuses sur le niveau général de nos joueurs.

Certes, des absences remarquables nous ont été préjudiciables. Laudit Mavugo, Hussein Shabani et Moussa Mossi auraient peut-être fait la différence. Et qualifier le Burundi. C’est possible. Mais discutable.

Une question tient à la gorge : pourquoi le staff technique n’a pas su que Mavugo avait, auparavant, écopé de deux cartons jaunes synonymes d’exclusion pour ce match ? Voilà un joueur parti aux frais de la princesse. Notre pays ne peut pas s’offrir le luxe de payer un billet d’avion inutile. A sa place, un autre aurait pu partir. Pour éviter de dépenser inutilement l’argent du contribuable burundais.

Hussein Shabani et Moussa Mossi souffrent, pour l’heure, d’inaptitude physique. Dommage !

Finalement, tous les ingrédients en notre défaveur ont germé vigoureux et tenaces !

La solution n’est pas de pleurnicher à longueur de journée. Faut vite se remettre au travail. Et miser maintenant sur les professionnels qui pratiquent un football plus mature que les locaux. C’est indéniable !

Les locaux doivent améliorer leurs connaissances techniques et tactiques durant le Championnat National. Et préparer le CHAN 2018. Leurs entraîneurs respectifs ont un grand rôle à jouer. C’est en clubs que les locaux doivent peaufiner leurs aptitudes. Et non en Equipe Nationale. Ce n’est pas au sein de cette dernière que l’on apprend à jouer en bloc. Ou à fermer les lignes.

Les non initiés auront probablement du mal à comprendre ce jargon footballistique. Soit !

Ne versons pas dans un pessimisme béat. Que cette amère et cinglante défaite nous serve de leçon. Mettons de côté les vétilles qui nous divisent ! Prônons le retour de Saido Ntibazonkiza et obligeons-le à se réconcilier avec le coach Abdelmaleck. Y compris les autres joueurs sanctionnés. Dans l’intérêt supérieur de la nation. Pourvu que la discipline reste le maître mot.

L’heure n’est plus aux palabres interminables. Regardons devant ! Et oublions cette contre-performance de sinistre mémoire. Soyons des combattants et non des pleurnichards !

Face à la RDC voisine dans deux semaines, ce ne sera pas une partie de plaisir. Il s’agit d’un gros morceau faisant figure de favori pour tous les spécialistes du ballon rond. Déjouons ces pronostics et prenons-les à contre-pied.

Faut se dire ceci : « Nous étions restés sur une série de 6 victoires d’affilée. Du beau travail. Avons-nous le droit de capituler ? Pas question amis sportifs ! Restons sur cette trajectoire ascendante »

Soutenons à fond les Hirondelles ! Faisons nôtre cette devise sacro-sainte du Général De Gaulle : « Point de relâche à la houle des difficultés »

J’adore cette vision de la vie émanant d’une grande figure historique.

 

 

 Patrick Sota

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Floribert Nisabwe du Journal Iwacu donne un aperçu succinct du match Burundi – Ethiopie

Posté par patricksota le 24 octobre 2015

 

Floribert Nisabwe du Journal Iwacu donne un aperçu succinct du match Burundi – Éthiopie

Manche aller du 2ème Tour éliminatoire du CHAN 2016

Foot 1

Les Hirondelles Burundaises partent d’un bon pied

2-0 à domicile est un bon résultat voire une bonne option pour aller au Rwanda. Mais, comme je le dis souvent, pas de triomphalisme précoce au football. Tout peut arriver. Espérons que nos ambassadeurs sportifs sauront défendre vaillamment la patrie lors de la manche retour. Tels des soldats prêts à se donner corps et âme sur le champ d’honneur.

Laudit Mavugo ne sera pas de la partie. Il totalise 2 cartons jaunes (un contre le Djibouti et un autre contre L’Éthiopie). Le règlement est clair comme l’eau de roche : impossible de livrer le prochain match. Dommage ! 

Croisons les doigts jusque demain à 15h. Bonne chance aux Intamba Mu Rugamba

Patrick Sota

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Football National : Le Journal IWACU informe via Floribert Nisabwe

Posté par patricksota le 24 octobre 2015

 

Match retour Burundi – Seychelles : 2-0

Manche retour du 1er Tour éliminatoire du Mondial 2018. Zone Afrique.Foot

Après la pluie, le beau temps

Après cette pluie battante dont parle si bien Floribert Nisabwe, les Hirondelles Burundaises ont littéralement assiégé Les Pirates Seychellois. Domination territoriale. Au point d’inscrire deux buts par Abdoul Razak Fiston. Doublet d’un joueur devenu une force motrice des Intamba Mu Rugamba.

Il faut dire que l’entrée d’Abassi Nshimirimana à la 60ème minute a changé la physionomie du match. Ses percées n’ont pas été vaines. A la 71ème minute, il a gommé toute la défense Seychelloise et a été accroché en pleine surface de réparation. Penalty indiscutable transformé par Abdoul Razak Fiston, sociétaire de Mamelodi Sundowns en Afrique du Sud.

Le sort des Seychellois sera définitivement scellé à la 83ème minute. Papy Faty, d’une superbe chevauchée sur le flanc droit, prit de vitesse son vis-à-vis, et offrit un caviar à Fiston qui marqua le 2ème but avec aisance et élégance.

Rappelons à toutes fins utiles qu’à l’aller, les Burundais s’étaient imposés en terre étrangère par 1-0. Réalisation d’Abdoul Razak Fiston. Encore lui ! décidément !

Score final du match retour : 2-0 pour le Burundi. Prochain adversaire : La République Démocratique du Congo au mois de novembre 2015. Matchs en aller et retour attendus avec beaucoup d’impatience. Derby qui suscite déjà moult commentaires avant le Jour J. Wait and see !

Patrick Sota

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Prochain adversaire du Burundi : Les Pirates des Seychelles

Posté par patricksota le 1 octobre 2015

Prochain adversaire du Burundi

Les Seychelles (The Pirates)

 

Le Burundi croisera le fer avec Les Seychelles ce mercredi 07/10/2015 à Victoria. Manche aller du 1er Tour Préliminaire des Éliminatoires du Mondial 2018. Manche retour prévue à Bujumbura le 13/10/2015. Journée commémorative marquant le 54ème anniversaire de la mort du Père de L’Indépendance du Burundi. C’est dire qu’une qualification burundaise au second tour aurait une portée significative. Espérons-le !

Le Staff Technique Burundais est conscient que Les Seychelles ne viendront pas jouer en victimes résignées ou expiatoires. Sur papier, le Burundi fait figure de favori. Mais sur terrain, il faut attendre l’issue des 180 minutes. Pour connaître l’adversaire de la République Démocratique du Congo au deuxième tour.

Du beau spectacle en perspective. Ce n’est pas la première fois que ces deux pays se rencontrent sur un terrain de football.

Ces Seychellois, on les avait battus 1-0 lors des années antérieures ici même à Bujumbura. Après avoir sué sang et eau ! Match en Groupe des éliminatoires de je ne sais quelle compétition. Il faudrait revoir les notes contenues dans mes calepins. Excusez cette imprécision relevant de l’oubli. Ne dit-on pas que la mémoire est une faculté qui oublie ? J’en suis victime !

C’était Yamin Ndikumana Selemani qui nous avait délivrés en fusillant à bout portant le gardien seychellois à la 80ème minute. Côté burundais, moult occasions en or avaient été loupées ! Faute d’une  attaque maladroite, confondant vitesse et précipitation !

Au retour à Victoria, Les Hirondelles ont prouvé qu’elles n’ont pas volé la victoire du match aller. En s’imposant par 3-2 grâce, entre autres, à Nimubona Fidèle alias Kabungulu étincelant ce jour-là. A cette époque, Fidèle faisait les beaux jours de Vital’O FC.

Les Hirondelles nous régaleront-elles ? Comme elles l’ont si bien fait le 05 septembre 2015 en assommant  Le Mena du Niger ? Par un cinglant 2-0 qui vient de permettre au Burundi de grimper de 21 places au Classement FIFA du 01/10/2015. Ascension fulgurante ! Pourvu que ça dure !

Le football m’apprend à être prudent.  On n’est jamais à l’abri d’une surprise. Faut les prendre au sérieux ces Pirates.

Faisons tout pour les bouter dehors en attendant la RDC voisine. Un derby attendu avec fièvre, passion et ferveur. Match chaud bouillant, choc des chocs !

Patrick Sota

Les Seychelles version 2015

Les Pirates

Seychelles

Source de la photo : www.seychellesnewagency.com

Effectif et encadrement de l’équipe des Seychelles en 2015
Joueurs    
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
  G Kitson Cécile 5/5/1984 (31 ans) 3 0 Drapeau : Seychelles Côte d’Or FC 2014
  G Jerome Dingwall 0 0 The Lions FC (en) -
  D Bertrand Esther 26/9/1986 (29 ans) 9 0 Drapeau : Seychelles Saint-Louis Suns United 2008
  D Jones Joubert 17/2/1984 (31 ans) 15 0 Drapeau : Seychelles Côte d’Or FC 2006
3 D Benoit Marie 26/12/1992 (22 ans) 12 0 Drapeau : Seychelles Côte d’Or FC 2013
  D Yannick Manou 7/7/1991 (24 ans) 7 0 Drapeau : Seychelles Saint-Michel United 2013
  D Brian Dorby 14/9/1982 (33 ans) 9 0 Drapeau : Seychelles The Lions FC (en) 2006
  D Jean-Paul Adela 1 0 Drapeau : Seychelles La Passe FC 2015
  D Andrew Onezia 0 0 Drapeau : Seychelles The Lions FC (en) -
  M Gervais Waye-Hive 11/6/1988 (27 ans) 11 4 Drapeau : Seychelles Saint-Michel United 2011
  M Achille Henriette 25/4/1987 (28 ans) 27 5 Drapeau : Seychelles La Passe FC 2007
  M Sunky Vidot 4 0 Drapeau : Seychelles La Passe FC 2014
  M Trevor Vidot 6/8/1991 (24 ans) 1 0 Drapeau : Seychelles Saint-Michel United 2015
  M Nelson Laurence 19/10/1984 (30 ans) 14 3 Drapeau : Seychelles Saint-Michel United 2008
  M Gino Agathine 6/7/1992 (23 ans) 5 0 Drapeau : Seychelles Saint-Michel United 2011
  M Dine Suzette 28/2/1991 (24 ans) 2 0 Drapeau : Seychelles Côte d’Or FC 2011
  M Basil Bertin 0 0 Drapeau : Seychelles Northern Dynamo -
  M Martin William 1 0 Drapeau : Seychelles Foresters (Mont Fleuri) 2015
  A Rennick Esther 15/4/1987 (28 ans) 9 0 Drapeau : Seychelles La Passe FC 2008
  A Bertrand Lablache 11/10/1987 (27 ans) 2 0 Drapeau : Seychelles Light Stars FC 2013

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Classement Fifa: Mauritanie, Burundi, Centrafrique bondissent (Source : afriquefoot.rfi.fr)

Posté par patricksota le 1 octobre 2015

 

Classement Fifa: Mauritanie, Burundi, Centrafrique bondissent

Par RFI Publié le 01-10-2015 Modifié le 01-10-2015 à 11:15
Source : afriquefoot.rfi.fr
media CAF

La Fédération internationale de football (Fifa) a dévoilé un classement Fifa des nations encore dominé par l’Argentine. Dans la zone Afrique, si l’Algérie (19e) et la Côte d’Ivoire (21e) restent en tête, certaines équipes comme le Cap-Vert (+15 places), la Mauritanie (+25 places), le Bénin (+15), le Burundi (+21) ou la Centrafrique (+42) ont fait un bond en avant.

Le classement Fifa d’octobre 2015 restera dans les annales de plusieurs fédérations africaines de football, comme celle de la Mauritanie. La sélection mauritanienne intègre le top 100 mondial pour la première fois de son histoire. Et pour cause : elle a réalisé un bond en avant de 25 places et se retrouve ainsi 89e. Une belle hausse, supérieure à celle du Cap-Vert (41e, +15 places), du Bénin (100e, +15 places) ou à celle du Burundi (113e, +21 places).

Mais trois autres équipes nationales ont fait encore mieux que les Mauritaniens. Les Centrafricains ont grimpé de 42 places et sont désormais 126es. Les Sud-Soudanais émergent au 144e rang, après avoir monté 54 échelons. Enfin, le Liberia est désormais 95e après avoir avalé 65 places en un mois !

A noter que la chute la plus importante du mois, en Afrique, concerne le Niger, désormais 120e (-19).

En haut du classement, pas de changements en revanche. Le top 5 africain est toujours composé par l’Algérie (19e), la Côte d’Ivoire (21e), le Ghana (25e), la Tunisie (36e) et le Sénégal (38e).

Au niveau mondial, l’Argentine reste en tête. L’Allemagne a repris la place de dauphin à la Belgique, troisième. Le Portugal est 4e et la Colombie 5e, devant l’Espagne 6e et le Brésil 7e. La France, 22e, reste derrière la Côte d’Ivoire.

Observations :

Le Burundi, suite à sa victoire à Bujumbura sur le Niger le 05 septembre 2015, a fait un sacré bond en avant. En gagnant 21 places en un mois. Nette progression.

Nous le ressassons, notre chère patrie regorge de talents capables de propulser ce beau petit pays dans la cour des grandes nations de football. C’est une certitude.

La balle se trouve dans le camp de nos pouvoirs publics. A eux de donner le la pour que les opérateurs privés attachent une importance au ballon rond. La Loi sur le Sponsoring dort dans les tiroirs du Gouvernement. Sans elle, les privés n’auront jamais une fringale de servir nos joueurs. Qui du reste sont les leurs. Nos enfants à nous tous !

Donc, sans moyens, pas de foot ! Le Président de la Fédération de Football du Burundi semble avoir compris cette vérité toute faite. Mais, peut-il faire cavalier seul ? La réponse tombe comme un couperet : non ! Les membres du Gouvernement et ceux provenant d’autres institutions doivent l’aider à mener à bien ce noble combat.

Je ne me lasserai jamais de dire ceci : « Le football peut sauver les meubles d’un pays acculé par tant de perfidies ».

Dans le cas d’espèce, le Burundi pourrait en être une parfaite et vivante illustration.

Tous derrière nos braves et féales Hirondelles. Nous les aimons très fort !

Patrick Sota

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog