Les Hirondelles Burundaises s’imposent sans la manière

Posté par patricksota le 6 juillet 2015

 

Les Hirondelles Burundaises s’imposent sans la manière

 

Victoire burundaise dans la douleur au Stade Prince Louis Rwagasore. Un samedi 04/07/2015 qui ne hantera pas nos mémoires. Et pour cause, à l’exception de la première partie où les Burundais ont, plus ou moins, montré un fond de jeu, la deuxième mi-temps a été laborieuse !

Il faut dire que les Requins de la Mer Rouge (Sélection Nationale Djiboutienne) ont joué sans aucun complexe devant les Hirondelles Burundaises. A telle enseigne, qu’à certaines phases du jeu, cette équipe prometteuse du Djibouti nous a donné des sueurs froides. Surtout au cours de la seconde période.

Pourtant, la partie avait bien commencé pour les Burundais qui ont trouvé la faille à la 14ème minute.

Nshimirimana Abbasi, coqueluche du club Bujumbura City, fait une percée magnifique en prenant de vitesse la défense adverse. Et croise sont tir  qui trompe la vigilance du gardien Djiboutien. La balle franchit la ligne de but, mais ne touche pas les filets. Car, un défenseur repousse le ballon à l’intérieur de la cage Djiboutienne. Le juge de touche, idéalement placé pour apprécier la trajectoire du ballon, lève son drapeau. Et l’arbitre accorde le but au grand dam des Djiboutiens qui manifestent leur colère. Par un tollé de protestations !

Rien n’y fait, l’arbitre érythréen campe sur la position de son assistant et accorde le but.

Mavugo Laudit, brillant dans son club de Vital’O, n’en fait pas autant au sein des Hirondelles. A la 31ème minute, il a l’occasion d’alourdir le score, mais son tir envoie la balle dans les nuages.

1-0  pour les Burundais à la pause.

bdi na djibouti

Match retour Burundi – Djibouti (2-0)

Source de la photo : Akeza.net

A la reprise, les Requins de la Mer Rouge prennent le taureau par les cornes en se ruant à l’attaque. Plus d’une fois, notamment aux 51ème, 65ème, 72ème et 75ème minutes, l’attaque Djiboutienne parvient à gommer la ligne défensive Burundaise. Mais se heurte à la bravoure du gardien Biha Omar qui réalise un excellent match. Lui et Abbasi ont été les hommes du match. Les interventions lumineuses d’Omar empêchent les Djiboutiens de marquer.

Malgré cette domination des Requins de la Mer Rouge, les Hirondelles corsent l’addition à la 81ème minute suite à un exploit individuel de Nshimirimana Abbasi. Par un dribble dont il a le secret, il gomme habilement un défenseur adverse qui tente de l’accrocher. Mais en vain ! Et va battre d’un tir imparable au ras du sol le gardien Djiboutien. Qui ne peut que constater les dégâts ! Deuxième but libérateur de tout un Stade ! Car, la pression Djiboutienne si forte, a mis mal à l’aise les spectateurs Burundais. A un moment, on ne voyait qu’une seule équipe sur le terrain : le Djibouti.

A 2-0, la messe est dite ! Les Djiboutiens n’y croient plus et leur impulsion baisse d’intensité. Jusqu’à la fin du match, le score en reste là. Et les Burundais viennent à bout d’une surprenante équipe qui pèche cruellement par manque de réalisme. Dommage ! Les Hirondelles peuvent pavoiser pour leur qualification au second tour. Mais doivent vite se remettre au travail car leur prochain adversaire s’appelle l’Éthiopie. Adversaire de taille ayant bouté dehors le Kenya.

Matchs (aller et retour) qui, à priori, s’annoncent difficiles pour les Burundais. A eux de se préparer sérieusement pour affronter ce gros morceau de la zone CECAFA. Car, les Éthiopiens savent pertinemment que les Burundais ne viendront pas jouer en victimes expiatoires.

Deux affiches qui nous promettent un spectacle alléchant. Gardons le suspense jusqu’au mois d’octobre.

 

Patrick Sota

 

 

 

Laisser un commentaire

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog