• Accueil
  • > Non classé
  • > Interview avec El Hadj Hussein Nzisabira alias Musbah, Président d’Inter FC

Interview avec El Hadj Hussein Nzisabira alias Musbah, Président d’Inter FC

Posté par patricksota le 19 août 2014

Interview avec El Hadj Hussein Nzisabira alias Musbah, Président d’Inter FC

musbah et alice

Nzisabira Hussein alias Musbah, son épouse Alice Ntavyibuha et à l’arrière plan leur fils Souleymane

Source de la photo : www.facebook.com

 

« Je suis victime d’un plan savamment ourdi dans les officines de la FFB »

 

        

El Hadj Nzisabira Hussein crie au scandale suite à la relégation de son équipe Inter FC en 3ème division alors qu’elle venait de s’adjuger la 1ère place en 2ème division.

Lors de son dernier match du championnat de 2ème division, Inter FC a battu Olympique Star de Muyinga par 2 buts à 0. Victoire lui permettant de monter en 1ère division pour la saison 2014-2015.

Ce succès accueilli en grande pompe par les fans d’Inter FC a été célébré dans une euphorie sans pareille.

Cette immense joie sera de courte durée car, après seulement quelques heures, Inter FC apprend qu’il est rétrogradé en 3ème division pour corruption flagrante. Nous référant à la lettre signée par le Président de la FFB, cela s’est passé à Kayanza lors du match ayant opposé Lagala’s (équipe visitée) à Inter FC (équipe visiteuse).

Nzisabira s’en offusque et parle d’un coup monté contre lui.

Cette affaire faisant couler beaucoup d’encre et de salive n’a pas encore amorti son onde de choc. Loin s’en faut.

 

 

El Hadj Hussein Nzisabira, bonjour. La FFB vient de vous sanctionner en reléguant votre équipe Inter FC en 3ème division alors qu’elle venait de remporter le Championnat National en Ligue B (édition 2014). Motif de ladite sanction : vous avez corrompu sur terrain la formation de Ligala’s de Kayanza lors du match ayant opposé cette équipe à la vôtre. Qu’en dites-vous ?

Mieux vaut en rire qu’en pleurer. Dans votre question, vous avez oublié de dire que l’on m’accuse d’avoir corrompu Ligala’s à deux minutes de la fin du match. Je suis victime d’un plan savamment ourdi dans les officines de la FFB. Trouvez-vous normal de corrompre une équipe à deux minutes de la fin d’un match ? Là où le bât blesse, c’est que nous avons perdu ce match à Kayanza par un but à zéro. Serions-nous crédules au point de corrompre nos adversaires pour qu’ils nous battent ?

 

Vous portez des accusations graves contre la FFB en parlant d’un plan ourdi dans ses laboratoires pour vous couler. Pourtant, cette dernière affirme haut et fort qu’il s’agit d’un cas de flagrant délit puisque, renchérit-elle, les faits tels que rapportés par toutes les personnes auditionnées constituent une corruption flagrante. Quel est votre commentaire ?

Qui dit corruption flagrante doit étaler les preuves matérielles de cet acte. Demandez à ceux qui m’accusent de vous dire le montant réel ayant servi à corrompre les joueurs de Ligala’s. Personne, jusqu’à preuve du contraire, n’est en mesure de vous donner la valeur monétaire de ce montant. Même les mensonges déversés dans l’opinion par la FFB ne précisent pas ce montant. Est-ce sérieux ? De plus, ayant constaté ces faits sur terrain, pourquoi l’arbitre n’a pas interrompu le match pour sanctionner les joueurs qui, soi-disant, étalaient l’argent au vu et au su de tout le monde ? Pourquoi n’a-t-il pas saisi cet argent pour le transmettre au Commissaire du match ? Quitte à ce que ledit Commissaire annexe ce montant sur son rapport pour l’envoyer à la Commission des Compétitions. Cette dernière est l’organe habilité à trancher des litiges de cette nature. La preuve en est qu’elle a été saisie par la partie demanderesse (Inter FC) et la partie plaignante (Ligala’s). Mais n’a jamais statué sur ce cas. Pourquoi l’a-t-on empêché de faire son travail ?

A ma grande surprise, je suis resté perplexe et éberlué quand j’ai appris que cette lourde sentence infligée à ma personne et à mon équipe est venue du Comité Exécutif de la FFB. C’est un abus de pouvoir et une violation flagrante des textes réglementaires régissant la FFB.

 

Comment ?

Les statuts et les règlements de la FFB stipulent que les litiges de ce genre commencent à être analysés au sein de la Commission des Compétitions. La partie qui s’estime lésée peut recourir à la Commission Juridique. Si cette dernière ne satisfait pas ses attentes, le Comité Exécutif peut être saisi. Là encore, si la partie s’estimant lésée n’y trouve pas son compte, elle peut saisir le Jury d’Appel composé d’un conseil des sages dont trois doyens d’âge membres de l’Assemblée Générale de la FFB, un représentant du ministère de tutelle et un représentant du Comité National Olympique (CNO).

Notez qu’en tant que membre de l’Assemblée Générale, la décision de m’exclure doit être soumise à ladite Assemblée pour approbation ou désapprobation. Seuls, 75% des membres de l’Assemblée Générale peuvent décider de m’exclure. Et non le Comité Exécutif qui, arbitrairement, a décidé de me mettre au rancart pour 2 ans.

Tous ces échelons n’ont pas été respectés. Cette lourde sanction a été prise de manière unilatérale. Sans même me donner la possibilité de m’expliquer. Voilà pourquoi j’affirme qu’il s’agit d’un plan monté de toutes pièces pour freiner mon élan patriotique. Après tout, nous formons la jeunesse de ce pays. J’ai consenti beaucoup d’efforts et de moyens pour épanouir la jeunesse sportive se trouvant dans mon club.  Hélas, des personnes jalouses de mon parcours ascendant n’ont pas trouvé mieux à faire que de me mettre les bâtons dans les roues. C’est déplorable !

 

Cette idée de plan préconçu pour vous bouter dehors vous hante.  Outre vos raisons susdites, avez-vous des preuves formelles de vos accusations ?

Je vais être clair à ce sujet. Et mes propos n’engagent que moi. J’ai mérité la première marche du podium vu que tout s’est joué sur terrain. Aucun traitement de faveur ne m’a été accordé. Du reste, je n’ai pas eu besoin de cadeaux gracieusement offerts sur un plateau pour remporter la Ligue B cette année. J’ai encadré mes joueurs et ils ont remporté le championnat. Point c’est tout. Saluons, entre autres, le travail du coach Masudi. C’est le fruit d’un travail énorme.

En revanche, la formation d’Abawigeze de la province Makamba monte en première division à notre place. Et ce, sur tapis vert. Pour des fins politiques. J’ai pris soin de mener mes propres enquêtes.

Tenez, Abawigeze vient de Makamba, lieu de provenance du Président de la FFB et son 1er Vice-président. Sans oublier de dire que 6 joueurs d’Aigle Noir de Makamba (Equipe dont est issu l’Honorable Révérien Ndikuriyo en tant que Représentant Légal) ont servi Abawigeze cette année. J’y vois des manœuvres pour attirer la sympathie des ressortissants de Makamba. N’oubliez pas que nous sommes à une année des élections de 2015. Pourtant, à ce que je sache, le parti politique dont est issu le Président de la FFB est bien implanté dans cette contrée. Avec un électorat très consistant. Le Président de la FFB n’a donc pas besoin de m’arracher cette première place amplement méritée pour des calculs politiciens.

Pour finir, je demande à la FFB de respecter scrupuleusement les textes et les règlements en matière de recours. Pour que je sois entendu. Sinon, je serai obligé de saisir les organes supérieurs et internationaux à savoir la FIFA, la CAF et le TAS (Tribunal Arbitral du Sport). Que la FFB sorte de ces querelles interminables et mette en avant la promotion et le développement du football burundais. Je clame haut et fort mon innocence.

 

 Propos recueillis par Patrick Sota

 

NB : La réaction des dirigeants de la FFB est attendue incessamment pour produire un choc d’idées salutaires venant d’un débat contradictoire. Sauront-ils démentir les propos de Nzisabira pour que la vérité soit une et indivisible dans cette affaire ?

Sinon, Musbah ne manque pas d’arguments et semble bien se défendre.

Nous sommes en train de tout faire pour accéder aux rapports établis par l’arbitre et le Commissaire du match ayant opposé Ligala’s à Inter FC à Kayanza. Cela nous permettra de débroussailler certaines pistes par rapport à ce dossier très débattu dans les rues de Bujumbura. A suivre…

Patrick Sota

Laisser un commentaire

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog