• Accueil
  • > Non classé
  • > Commentaires sur les matchs des huitièmes de finale de la Coupe du Président de la République

Commentaires sur les matchs des huitièmes de finale de la Coupe du Président de la République

Posté par patricksota le 21 mai 2012

 

 Commentaires sur les matchs des huitièmes de finale de la Coupe du Président de la République

La surprise du week-end

D’emblée, notons qu’Inter FC a créé la sensation en allant battre Royal FC jouant sur son terrain. Score (1-2) en faveur des noirs et blancs. L’ancienne gloire du football burundais refait surface et Musbah (président) fait tout pour redorer l’image d’Inter FC. Voilà un homme qu’il faut féliciter pour sa bravoure et son abnégation. En Ligue B Bujumbura, c’est la seule équipe ayant pu rester en lice depuis les huitièmes de finale. Et voilà qu’Inter FC surprend plus d’un de par son jeu séduisant sur les ailes via des accélérations qui déroutent les équipes adverses. Bravo ! Pourvu que ça dure ! En quart de finale, Flambeau de l’Est a intérêt à ne pas sous-estimer Inter FC parce que jouant en deuxième division. Ce serait une erreur monumentale !

Athletico Olympique et Vital’O n’ont pas convaincu

Pas du tout ! Le champion en titre de la Ligue A s’est heurté à une équipe adverse bien en place, à savoir l’Olympic Muremera. Un jeu collectif ayant mis en déroute Athletico Olympique. Des individualités remarquables qui savent créer le danger dans la surface de réparation adverse. Des techniciens hors pair. Hélas, l’expérience a fini par faire la différence. Car, un match de foot se joue pendant 90′ + le temps additionnel. Etant parvenu à tenir en échec Athletico par 0-0 à la mi-temps et 1-1 jusqu’à la 75′, un défenseur fougueux d’Olympic Muremera a fauché Gateretse Divin en pleine surface de vérité. Alors qu’il pouvait lui enlever le ballon dans les pieds sans devoir commettre une faute aussi fatale. Dommage ! Penalty transformé par Kwizera Pierrot à la 77′. Doublet de Pierrot ce dimanche 20/05/2012. Score final : 2-1 pour les poulains de Kaze Cédric. Les joueurs d’Olympic Muremera ont tenu bon malgré leur défaite ! Preuve est faite, une fois de plus, qu’à l’intérieur du pays se trouvent des talents non exploités. A quand la détection des talents ? Seule, la Direction Technique Nationale peut nous le dire. Dans les faits, elle n’existe que de nom ! Quand sera-t-elle opérationnelle bon sang ?

Vital’O n’a pas fait mieux qu’Athletico. Jeu décousu via un manque terrible d’inspiration. Des joueurs apparemment éreintés. Heureusement pour les mauves et blancs que leurs adversaires ont fait montre d’inertie à l’attaque. Avec des attaquants mordants côté Delta Star de Gatumba, Vital’O aurait mordu la poussière. Il est vrai que Vital’O a réussi à se créer le plus d’occasions de but dont trois tirs repoussés par la barre transversale. Mais le jeu d’ensemble n’a pas satisfait ses nombreux fans. Au foot, il y a des jours sans. Certes, Vital’O et Athletico ont gagné. Mais la manière n’ y était pas.

Inter Star et LLB Academic ont gagné sans coup férir

Face aux Amis de Kanyosha, Inter Star n’a pas trimé pour venir à bout de cette équipe jouant en Ligue B Intérieur du pays. Score sans appel de 3-0 via une meilleure maîtrise du ballon. Un jeu plus efficace parce que plus réaliste. Les Amis ont offert un style folklorique mais sans danger pour Inter Star. En compétition, on vient pour gagner et non pour faire du spectacle.

LLB Academic n’a pas eu pitié de Wazee de Rumonge. Domination totale via une pression exercée de bout en bout grâce à des joueurs comme Bolima Matembe Type, le très efficace Abdoulazak Fiston et le défenseur Rugo Stéphane, etc. Le score est là pour confirmer cette nette supériorité : 5-0 ! Wazee a perdu le nord sous le poids de cette pression jusqu’à marquer deux buts contre son camp. Fiston a fait peur à cette équipe de Rumonge. Elle a paniqué à tout bout de champ quand il avait le ballon. Abdoulazak s’est même offert le luxe de rater un penalty. Son équipe menant lourdement son adversaire à la marque, ledit penalty n’a pas été tiré avec conviction. Tout le monde l’a constaté. En revanche, le but que Fiston a inscrit suite à une course d’au moins 40 mètres avant de reprendre la balle instantanément mérite de figurer dans les annales des top buts ! Quel attaquant percutant ! Sa place n’est pas au Burundi. Il devrait tenter sa chance en Europe, surtout que son jeune âge et son talent présagent des lendemains positifs.

Ouvrons une parenthèse pour saluer le travail fort louable qu’effectue le Directeur Général de l’entreprise Lydia Ludic Burundi en la personne de Lionel Smerjean. Français marié à une burundaise qui mérite d’être porté au pinacle pour ses actions menées de main de maître dans la promotion du sport burundais : football, basket-ball, Hand-ball, etc. Il soutient financièrement et matériellement la formation de Lydia Ludic Burundi Academic. Sponsor sérieux et digne de l’être. En grande partie, c’est lui qui a permis à LLB Academic de remporter la Coupe du Président de la République en 2011. Ses efforts n’ont pas été vains et la deuxième place chèrement acquise par LLB Academic en Ligue A (saison 2010-2011) en est une parfaite et vivante illustration. Parcours édifiant d’une équipe sortie 4ème lors de la Ligue A (saison 2009-2010). La trajectoire de LLB Academic est ascendante depuis que Lionel est arrivé à sa rescousse.

Voilà un brave homme que notre pays devrait soutenir pour ses engagements bénévoles et patriotiques. Je réclame à cor et à cri sa présence dans l’encadrement matériel et moral de notre Equipe Nationale. Et ce, compte tenu de son amour pour le Burundi devenu sa deuxième patrie. Un Comité à base élargie va bientôt être mis sur pied pour soutenir les Hirondelles nous apprend-on. Une forte équipe réunissant ministres, sénateurs, députés et Hommes d’affaires nous dit-on. Pas de restriction Silvouplaît ! Lionel devrait faire partie de cette équipe. Ceci dit, il serait plus courtois de lui demander son avis avant de l’associer. Mais ce dont je suis sûr c’est qu’il tient au Burundi comme à la prunelle de ses yeux ! Fermons cette parenthèse pour dire que la reconnaissance du Burundi s’impose. Pas de patrie ingrate vis-à-vis de Lionel Smerjean.

Le Messager Ngozi et Flambeau de l’Est ont gagné sans peine.

A l’instar de LLB Academic et Inter Star, Le Messager Ngozi et Flambeau de l’Est se sont facilement imposés devant leurs adversaires. 3-1 pour Flambeau de l’Est face à Espoir de Mutimbuzi et 4-0 pour Le Messager Ngozi face à Abawigeze de Nyanza-Lac. Sans peine, Flambeau de l’Est et Le Messager Ngozi se sont qualifiés, mais ont une pente escarpée à escalader en quart de finale. Surtout pour Le Messager Ngozi qui croisera le fer avec Athletico Olympique. Rencontre attendue avec fièvre et passion entre un favori et un outsider. Wait and see !

Patrick Sota

Laisser un commentaire

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog