Des points qu’il faut signaler

Posté par patricksota le 14 mai 2012

 

Des points qu’il faut signaler

En Ligue A, les 12 équipes ont disputé chacune leur 16ème rencontre sur les 22 matchs prévus pour que prenne fin la saison 2011-2012.

Visiblement, la première place reste âprement disputée entre Vital’O et Athletico Olympique. Entre ces deux malabars de la capitale, il n’y a qu’une petite différence de 2 points au profit de Vital’O. Qui des mauves et blancs et Athletico Olympique remportera le titre cette année ? Bien malin qui peut le dire.

Le réalisme et la sagesse commandent d’attendre les résultats des 6 journées restantes pour connaître le représentant  du Burundi en Ligue des Champions, édition 2013. Sinon, les adeptes des pronostics peuvent déjà s’amuser en désignant le futur ambassadeur sportif de notre pays en Ligue des Champions. Allez-y !

Des scènes regrettables

On aura tout vu dans ce pays ! Vraiment c’est triste ! Une recrudescence de la violence sur les terrains refait surface alors qu’on croyait avoir trouvé le remède à ce problème.

Et bien non ! Ce samedi 12/05/2012 à Gitega en Ligue B Bujumbura, une échauffourée a eu lieu lors de la rencontre ayant opposé Musongati (jouant à domicile) à League Boys de Kayanza.

Que s’est-il passé d’après nos sources ? Jusqu’à la 87ème de la rencontre, le score était de 0-0. Musongati est parvenu à inscrire un but à 2 minutes de la fin du match. Joie immense de la foule de Gitega, en particulier les fans de Musongati. Juste avant le coup de sifflet final, le président de League Boys n’a pas digéré ce but encaissé par son équipe et s’est rué vers l’arbitre pour le tabasser. On le surnomme Rumburi.

Fort heureusement, les Forces de l’Ordre ont dû intervenir avant que Rumburi ne fasse sa sale besogne. Et l’ont carrément neutralisé pour le ramener à la raison. Les mêmes agents de la sécurité publique ont fait de leur mieux pour éviter des affrontements entre fans des deux équipes. Bravo ! Mission positivement accomplie. Hélas, le match s’est terminé en queue de poisson parce que inachevé. Nous attendons sagement la décision que prendra la Commission des Compétitions pour trancher cette affaire. A suivre…

Mais alors, que dire de Rumburi ? Comportement inadmissible de la part d’un président d’une association provinciale ! C’est le summum de la flétrissure ! Et dire que quelqu’un comme Rumburi siège à l’Assemblée Générale pour élire les dirigeants de la FFB ! Honte !

Pour sauvegarder l’image de notre football, il faut que des sanctions draconiennes soient prises à l’endroit des fauteurs de trouble comme Rumburi. Comprenons-nous : les arbitres sont humains, et peuvent, à ce titre, se tromper. Errare humanum est disent les latinistes (l’erreur est humaine).

Nous ne savons même pas si l’arbitre de cette rencontre s’est mal comporté. Dans tous les cas, mauvaise prestation ou pas, rien ne doit justifier des actes de violence commis à l’endroit des arbitres. Ces derniers sont cotés par les Commissaires des Matchs. En cas de mauvaise prestation, leurs cotes diminuent sensiblement et les chances d’officier les grands chocs s’amenuisent.

Mais, la critique, d’où qu’elle vienne n’est pas défendue. Quand un arbitre n’est pas à la hauteur d’une rencontre, nous pouvons tous le dire sans états d’âme et sans animosité. Nous le rabâchons : pas question de l’amocher ou de l’invectiver ! L’esprit et la lettre du sport s’inscrivent en faux contre les attitudes barbares.

En Ligue A, ce dimanche 13/05/2012 à Gatumba, le match entre Espoir (jouant chez lui) et Kamenge FC a été interrompu juste au début de la seconde mi-temps. Espoir menait au score par 2-0. Un fan de cette équipe a commis la bêtise d’entrer sur le terrain (chose strictement défendue par le règlement) pour bastonner un joueur de Kamenge FC. Motif : ce dernier aurait placé un gris-gris dans les bois d’Espoir. Assommé par ce coup de fouet violent sur la tête, le joueur de Kamenge FC tombe par terre et s’évanouit. Dare dare, il est emmené  à un hôpital de Kamenge.

 Les fans des deux équipes entrent aussitôt sur la pelouse. Mais ne se rentrent pas dedans ! Heureusement ! Sur le terrain de Gatumba, il y a alors un désordre total ! Pas moyen de continuer la partie ! L’arbitre décide de siffler la fin du match, alors que la seconde partie venait à peine de commencer. En retournant chez eux, les fans et les joueurs de Kamenge FC n’ont pas été agressés par les supporters d’Espoir. Pas le moindre contact, pas la moindre égratignure ! Et saluent tout de même ce comportement.

Quelle idiotie commise par le déclencheur de ces hostilités ! Entendez par là le supporter d’Espoir ayant assommé le joueur de Kamenge FC. Surtout que son équipe menait à la marque (2-0). Quelle stupidité ! Voilà qui peut porter un sérieux préjudice à Espoir à cause d’un parmi ses fans. Attendons la décision que prendra la Commission des Compétitions de la FFB. Nous ne pouvons pas prédire ce que décidera ladite Commission. Quand le verdict tombera, vous serez tenus pour informés.

Nous osons croire que des punitions exemplaires seront prises pour bannir ces comportements d’un autre âge. Il faut stopper net cette jungle qui commence à germer. Et ce, avant qu’il ne soit trop tard !

Patrick Sota

2 Réponses à “Des points qu’il faut signaler”

  1. IRENEE dit :

    Je connais RUMBURI: Après sa vie dans la rue, il apprend à conduire et devient chauffeur, toujours agressif.
    Je me demande comment il a pu pénétrer les associations du foot.Je pense que la FFB punira serieusement ces troubleurs et surtout rapidement.

    • patricksota dit :

      En tout cas, il s’est couvert d’opprobre et a montré qu’il ne mérite pas la fonction qu’il occupe. Dommage ! Tel comportement ternit l’image de notre football. C’est une attitude à bannir pour sauvegarder les intérêts du football burundais

Laisser un commentaire

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog