Erreur monumentale du Ministère des Sports

Posté par patricksota le 2 janvier 2012

 

Le Burundi commence mal l’année 2012

 

Une terrifiante nouvelle vient de nous parvenir. Comme vous le savez, l’année 2013 sera riche en évènements footballistiques chez les cadets et les juniors. Si bien qu’en 2012, sont prévues les éliminatoires de la CAN 2013 chez les cadets et les juniors. Nous rappelons qu’à l’issue de ces deux trophées continentaux (CAN des moins de 17 ans et CAN des moins de 20 ans), les quatre meilleures équipes pour chaque compétition arrachent leurs billets pour les deux Coupes du Monde (les moins de 17 ans et les moins de 20 ans).

Date butoir d’inscription : 31/12/2011. Délai déjà expiré comme vous pouvez le constater.

J’ai le regret et la douleur de vous informer que le Burundi ne s’est fait inscrire dans aucune de ces éliminatoires susmentionnées. Erreur monumentale du Ministère des Sports. Notre patrie, pourtant pourvoyeuse de talents, brillera par son absence. Les raisons invoquées sont liées au manque de moyens ! Attitude médiocre !

Un ministère digne de ce nom a le devoir et l’obligation de toquer ça et là pour chercher des sponsors. C’est un parmi ses rôles les plus importants pour justement répondre à ces grands rendez-vous sportifs.

Il est impossible de compter tout le temps sur la manne venant de l’Etat. Le Ministre Nyenimigabo Jean-Jacques le sait pertinemment. Surtout que les supporters des Hirondelles, y compris ceux de la diaspora, ont toujours demandé qu’un compte bancaire soit ouvert sous la mention « Appui aux Hirondelles ». Pour subvenir aux multiples besoins de nos Intamba Mu Rugamba (senior, junior et cadet). L’Etat se trouverait déchargé de certaines dépenses faramineuses.

La Fédération, quant à elle, ne doit pas rester les bras croisés face à cette inertie coupable du ministère de tutelle. Elle doit bouger pour ne pas sanctionner cette jeunesse victime de cette lacune. Nous demanderions à Madame Lydia Nsekera de chercher des sponsors substantiels ici et en dehors de nos frontières pour sauver nos jeunes.

Elle est membre du Comité International Olympique (CIO) et fait partie aussi de la Commission de la bonne Gouvernance de la FIFA. Ironie du sort quand on sait, qu’ici, elle est accusée de voies de fait de gérer avec opacité les subsides alloués au football. Contre toute attente et à la surprise générale, la voilà promue au sein de la Commission de la bonne Gouvernance de la FIFA !!! Cela frise le ridicule ! Tôt ou tard, la vérité éclatera au grand jour.

Dans tous les cas, son aura sur le plan international n’est plus à démontrer. Mais, à quoi ça sert d’avoir des titres mirifiques quand le Burundi n’en profite pas ? Elle gonfle son curriculum vitae, mais cela n’amène rien au football burundais. C’est fort dommage ! Voilà une dame idéalement placée pour truffer de sponsors notre football. Pourquoi ne le fait-elle pas bon sang ?

Nous ne participerons pas aux éliminatoires (phase de poules) du Mondial 2014 vu notre triste élimination au tour préliminaire devant le Lesotho. Vous le savez déjà ! Il ne nous reste que le tour préliminaire des éliminatoires de la CAN senior 2013. Là aussi, compte tenu de nos préparatifs frivoles où le manque de sérieux est le maître mot, je ne m’attends pas à des miracles ! A moins de changer les mentalités.

La génération de Valéry Nahayo, Dugarry Ndabashinze, Saïdo Ntibazonkiza, Ndikumana Yamin Selemani, Papy Faty, Masumbuko Kalala, est sacrifiée et gaspillée ! Pour elle, c’en est presque fini !!! Sortir au tour préliminaire en ayant des joueurs aussi talentueux remue nos tripes tellement ça fait mal !!! Ils doivent attendre le Mondial 2018 pour espérer participer à un autre tour préliminaire d’une Coupe du Monde. Seront-ils encore en jambes sachant que l’usage fait l’usure ? Je ne pense pas ! Voilà une génération qui accouche d’une souris faute d’un duo (Nyenimigabo-Nsekera) contesté par plus d’un ! La faillite du patriotisme prend en otage ces braves garçons. Dommage !

Nous manquerons cruellement les éliminatoires des cadets et des juniors. Yaoundé, coach emblématique de Vital’O, persiste et signe : « Hic et nunc, nous pouvons aligner deux très bonnes équipes nationales chez les cadets et les juniors » Et d’ajouter : « Les cadets de Buyenzi et certains joueurs du Championnat National (ayant moins de 17 ans et ceux ayant moins de 20 ans) peuvent offrir deux sélections hyper talentueuses. Resterait alors un encadrement idoine pour répondre adéquatement aux différentes éliminatoires. » Voyez-vous amis sportifs ?

Du reste, étouffer dans l’œuf la pépinière sportive d’une nation est un crime horrible. Peut-on envisager un avenir radieux pour notre football en négligeant le présent ? Pourquoi ces jeunes pleins d’engouement et de patriotisme sont-ils négligés ? Pourtant, ils constituent l’avenir du football burundais. Où allons-nous en adoptant pareille attitude ? Qui veut bien me répondre ?

 

                                                                                                                         

Patrick Sota

Laisser un commentaire

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog