Les Etalons burkinabès ont annhilé le rêve de tout un peuple

Posté par patricksota le 24 janvier 2011

Etalons  

 

 

 

L’or aux Etalons

 

Le Burkina Faso a vaincu une équipe du Rwanda qui y croyait pourtant dur comme fer et un public naturellement acquis à la cause des siens qui tendait les bras avant même le coup d’envoi de la finale pour se saisir de la Coupe d’Afrique des Nations U-17. Pour l’avoir trop désiré à 90 minutes de l’apothéose, les Rwandais ont laissé le trophée aux jeunes Burkinabé. Le résultat du match d’ouverture a été inversé. Les hommes du Français Richard Tardy avaient gagné la première manche par 2 buts à 1; le score de la finale a été identique mais cette fois en faveur des poulains du Portugais Rui Viera. Le match aura tenu toutes ses promesses sauf pour ceux qui rêvaient d’un succès des Amavubi cadets et dont l’espoir, l’attente et le rêve furent brisés par Aziz Kaboré, auteur du but qui consacrait les petits Etalons. Après avoir félicité son homologue, l’entraîneur rwandais expliqua calmement les raisons de l’échec de son équipe : « Il y en a deux. Un, nous étions fatigués. Deux, nous avons joué notre finale avant d’entrer sur le terrain. La pression était énorme et mes jeunes joueurs n’ont pas eu leur prestation habituelle ». Pourtant Richard Tardy n’était pas malheureux, simplement déçu : la déception de l’équipe et du public est légitime, mais pour la première fois dans l’histoire du football rwandais, une de ses équipes a disputé une finale continentale et elle sera au prochain rassemblement mondial de l’élite des U-17. C’est une énorme réussite pour cette équipe ».  L’avenir c’est bien sûr le rendez-vous mexicain du mois de juin. « Nous devons travailler et travailler encore pour ne pas décevoir nos supporters et être un élément de fierté pour le pays et l’Afrique », déclarait encore Richard Tardy.

Dans cette finale, tout s’est joué en seconde période. Sanou Zaniou avait ouvert la marque à la 59e minute de la tête après une des rares erreurs défensives du capitaine rwandais Faustin Usengimana. Huit minutes plus tard, Mwesigye Tibingana avait rétabli la parité d’une reprise de volée formidable à l’extérieur de la surface de réparation. Peu de temps auparavant les Burkinabé avaient été réduits à dix après l’expulsion du défenseur Bassirou Kanazoe coupable d’avoir frappé Andrew Butera, ce dont les Rwandais ne profitèrent point, Justin Mico, Faustin Usengimana et Innocent Mugabo se montrant maladroits au moment de prendre leur chance face au but burkinabé.

«Le Rwanda est une bonne équipe, analysait Rui Viera après la finale. Ils nous ont obligé à changer notre tactique. Lorsque nous avions quitté Ouagadougou pour venir à Kigali, j’avais dit que nous étions fin prêts pour la grande aventure. Je sentais que cette équipe était capable d’un exploit. Les joueurs l’ont fait. Jamais le pays n’avait remporté un tel trophée. Imaginez notre joie à tous ».

Les médailles furent remises par le Chef de l’Etat rwandais, Paul Kagame et par le Président de la CAF Issa Hayatou avant qu’une cérémonie de clôture ne mette un terme a un championnat de haute qualité qui laisse espérer une participation de tout premier plan, Burkina Faso, Rwanda, Congo et Côte d’Ivoire au Mondial U-17 du mois de juin.

Enfin on notera que le Burkina Faso aura dû attendre sa troisième finale U-17 après celles de 1999 et de 2001 pour enfin décrocher l’or. Lors de la précédente édition, en 2009, il avait également terminé sur le podium mais à la troisième place.   

 

Source : www.cafonline.com lié au présent Blog 

  

Laisser un commentaire

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog