Lydia Nsekera pousse le bouchon trop loin !

Posté par patricksota le 22 décembre 2010

 

Lydia Nsekera s’enfonce dans le délire de la puissance !

 

 Amis sportifs,

 Vital’O a battu Flamengo sans montrer le style de jeu habituel des mauves et blancs. Score : deux buts à zéro (2-0). Match terne avec des joueurs apparemment peu inspirés et pas convaincus de ce qu’ils font. Les fans de Vital’O sont rentrés chez eux déçus. Ainsi va le foot, il y a des jours comme ça !

Lydia Ludic Burundi Academic (LLB) a corrigé Maniema Fantastique par six buts à deux (6-2). Match hyper facile pour les enfants du juriste Marandura. Ainsi, LLB prend la tête du classement provisoire et promet des lendemains qui chantent vu la trajectoire sur laquelle se trouvent les poulains d’Olivier Niyungeko dit Mutombola. Ce dernier est un fin tacticien et compte parmi nos meilleurs entraîneurs. Qu’il continue sur la même lancée.

Inter Star a battu péniblement Muzinga par trois buts à deux (3-2). Heureusement qu’Afiz a marqué le troisième but synonyme de victoire. Les fans des noirs et blancs commençaient à s’inquiéter sérieusement. Mais disons que l’expérience a fait la différence car Inter Star parvient toujours à marquer à la dernière minute. C’est le propre des grandes équipes.

Prince Louis FC écope de son deuxième forfait suite à l’affaire Mohamed Tchité et risque d’être radié s’il ramasse un troisième forfait, c’est très grave d’en arriver là !  Les spectateurs venus au Stade Prince Louis Rwagasore sont rentrés à la maison fous de rage ! Et ont exigé que l’argent dépensé pour assister au match prévu entre Prince Louis et Union Sporting leur soit remboursé ! Esclandres impressionnants ! Les forces de l’ordre ont dû intervenir pour éviter des casses ! Prince Louis risque la suspension définitive voire la radiation si cette équipe faisant partie des clubs les plus anciens écope d’un troisième forfait. Situation préoccupante à plus d’un titre ! Les conséquences issues d’une telle décision peuvent être fâcheuses pour notre football. Aux dirigeants de la FFB, nous disons : « Be careful please ! »

Il se passe des choses dans ce pays. Qu’un dirigeant haut placé à la FFB, en l’occurrence le premier Vice-président, puisse traiter le Docteur Rugambarara de « bandit » à haute et intelligible voix, dépasse l’entendement ! Où allons-nous avec des responsables pareils ? Quelle avanie ! Tout de même de la décence ! C’est un homme qui, du reste, ne mérite pas la fonction qu’il occupe. Et pour cause, son niveau intellectuel est trop bas ! Encore un canard boiteux traînant dans le fonctionnement de la FFB. Véritable dysfonctionnement ! Dire que c’est lui qui, en l’absence de Nsekera, signe sur les documents relatifs aux fonds venant de la FIFA et conçoit la politique de la FFB relève d’une hérésie monstrueuse ! Et sans nulle autre pareille ! Voilà qui dénote une fois de plus un sens élevé d’irresponsabilité ! Et ce n’est pas de cette manière qu’on pourra sauver notre football ! A la  présidente de la FFB, nous disons : « Silvouplaît Madame, placez les gens idoines aux postes qu’il faut ! »

A Muramvya, Athletico Olympique a battu difficilement Royal FC jouant sur son terrain par un but à zéro (1-0). But inscrit en fin de match sur penalty. Mais sachez qu’Athletico a fait jouer irrégulièrement le nommé Majaliwa dit Maya malgré les protestations véhémentes des dirigeants de Royal FC. Car, Maya appartient bel et bien à l’équipe de Muzinga FC. D’ailleurs, les dirigeants de Muzinga, équipe appartenant à la Force de Défense Nationale (FDN), disent non à ce comportement affiché par Athletico Olympique. Si la loi est respectée, Athletico doit écoper d’un forfait. Mais, les gens doutent fort que cette équipe appartenant à Léopold Gisage et Lydia Nsekera puisse être sanctionnée. Nsekera dirige la FFB d’une main de fer et Gisage est à la fois son cousin et beau-frère ! Dans ces conditions, pensez-vous que la loi sera appliquée ? Wait and see !

Majaliwa vient de passer neuf ans dans Muzinga FC. Mais avant, il jouait dans un club  faisant partie des divisions inférieures nommé Savonor. Ce dernier est tombé en déconfiture, et Maya, ne pouvant plus jouer, a décidé de jeter son dévolu sur Muzinga. Dans ces conditions, la loi est claire comme l’eau de roche : le joueur revient à Muzinga de façon définitive.

D’ailleurs, sa licence pour continuer à jouer dans Muzinga a été dûment validée par la Fédération. Et ce, pour la saison 2010-2011. A notre grande surprise, la Fédération, sur injonction de Madame Lydia Nsekera, a validé une deuxième licence à ce joueur pour la même saison (2010-2011) afin qu’il serve Athletico Olympique. Club de prédilection de Nsekera. Qui ne le sait pas ? C’est un secret de polichinelle.

Deux licences simultanées pour une même période et pour deux équipes à la fois ! Est-ce sérieux amis sportifs ?

La commission juridique de la FFB a bel et bien affirmé que Majaliwa doit, pour l’heure, servir Muzinga. Mais, Nsekera ne l’a pas entendu de cette oreille et a préféré user de son pouvoir incommensurable pour faire jouer Maya dans Athletico. Et ce, en violation flagrante du règlement ! Il faut le faire ! A ce rythme, où va le football burundais ? Je vous donne matière à réflexion !

 patricksota.jpg

 Patrick Sota

patricksota.unblog.fr

2 Réponses à “Lydia Nsekera pousse le bouchon trop loin !”

  1. replica handbags dit :

    ohzrkbul It’s a good post. ohzrkbul

  2. Replica Gucci borse dit :

    ogzrjbumewo It’s a nice post. ogzrjbumewo

Répondre à Replica Gucci borse Annuler la réponse.

 

unsspforest |
roussinette |
L'EPS AU COLLEGE JEAN ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ASUC Migennes Handball
| sanarycyclosports
| JUDO-AMIKUZE.FR , le blog